Al-Qaïda «surestimé», selon un chercheur

Le 11 septembre 2001, les tours du World... (Photo: AP)

Agrandir

Le 11 septembre 2001, les tours du World Trade Center ont été la cible d'attaques terroristes.

Photo: AP

Partager

Le Canada et sa capitale ne sont toujours pas complètement à l'abri d'un attentat terroriste, mais une telle attaque est peu probable, estime un éminent chercheur israélien en visite à l'Université d'Ottawa.

«Personne n'est immunisé», a rappelé Yoram Schweitzer, de l'Institut des études en Sécurité nationale, à Tel Aviv.

Le Canada demeurerait toutefois loin des grandes priorités des groupes comme al-Qaïda, qui vit présentement plusieurs transformations, a ajouté M.Schweitzer mercredi, lors de son passage à l'Université d'Ottawa dans le cadre d'une tournée canadienne.

«Les gens ont surestimé al-Qaïda après le 11septembre 2001.»

L'organisation, forte de la publicité qu'elle a obtenue, n'était pas aussi bien organisée que ce qu'elle ne le laissait paraître, croit-il.

«Je pense que Ben Laden voyait son organisation comme l'avant-garde en matière d'opérations, une sorte de facilitateur.»

Al-Qaïda, selon lui, a pu survivre grâce à la guerre en Irak, qui aurait revigoré le mouvement djihadiste. En mai 2011, l'armée américaine débarquait au Pakistan, tuant Ben Laden, dans ses derniers retranchements.

Avant sa mort, ni l'arme nucléaire, ni une quelconque arme bactériologique n'ont été utilisées par l'organisation terroriste. Pourtant, ses leaders soutenaient qu'ils l'utiliseraient s'ils la possédaient.

«Ce sont des armes très compliquées à entreposer. Visiblement, ils n'ont pas été en mesure de mettre la main sur ces armes», soutient M.Schweitzer.

Toutes nos nouvelles sur ledroitsurmonordi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer