Circonscription francophone: l'AFO en veut plus

Carol Jolin, président de l'AFO... (Étienne Ranger, archives Le Droit)

Agrandir

Carol Jolin, président de l'AFO

Étienne Ranger, archives Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Paul Gaboury
Le Droit

L'Assemblée de la francophonie de l'Ontario (AFO) a déposé jeudi un mémoire à la Commission de délimitation des circonscriptions électorales du Grand Nord dans lequel elle réclame la création d'une deuxième circonscription à majorité francophone dans la province.

Dans ce mémoire, l'AFO souligne l'importance pour la minorité francophone de garder son poids démographique dans les circonscriptions où elle est en nombre important. Elle y appuie aussi la recommandation du rapport préliminaire de la Commission visant la création des circonscriptions provinciales de Mushkegowuk (61 % francophone) et de Timmins (39 % francophone).

Au sujet du redécoupage de Timmins-Baie James, l'AFO souligne qu'il ne doit pas s'appuyer sur la frontière naturelle de la route 11 au risque de diviser les francophones. Dans le cadre de ce redécoupage, l'AFO appuie également l'objectif de la Commision de créer une ou deux circonscriptions dont la démographie favoriserait l'élection d'un Autochtone à l'Assemblée législative de l'Ontario.

«La mise sur pied de la Commission est une occasion en or de donner une voix aux Autochtones, et ce, tout en créant une circonscription à majorité francophone. L'AFO souhaite grandement la création d'une deuxième circonscription à majorité francophone. Il est important que les trois peuples fondateurs du Canada, les Autochtones, les francophones et les anglophones, aient des représentants élus à Queen's Park», a déclaré le président de l'AFO, Carol Jolin.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer