Paul Demers succombe à un cancer du poumon

Paul Demers a composé la chanson «Notre Place»,... (Martin Roy, Archives LeDroit)

Agrandir

Paul Demers a composé la chanson «Notre Place», devenue l'hymne de la francophonie ontarienne.

Martin Roy, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Nombreuses sont les personnes qui ont tenu à rendre de vibrants hommages et à saluer la carrière de l'auteur-compositeur-interprète, Paul Demers, qui est décédé samedi à 60 ans des suites d'un cancer du poumon.

« Merci Paul Demers de nous avoir aidés à trouver notre place », a entre autres écrit sur Twitter François Boileau, commissaire aux services en français de l'Ontario.

Les invités au gala du congrès annuel de l'Assemblée de la francophonie de l'Ontario (AFO) à Sudbury, samedi, ont d'ailleurs observé une minute de silence en mémoire de l'auteur de la chanson emblématique des Franco-Ontariens, Notre Place, avant la prestation sur scène de l'auteur-compositeur-interprète, Éric Dubeau, originaire de Perkinsfield, sur les rives de la Baie Georgienne

« Paul Demers a marqué une génération complète d'artistes franco-ontariens, que ce soit par sa poésie, ses prestations musicales marquantes ou dans les salles de classe, a déclaré dans un communiqué le président de l'AFO, Carol Jolin. Il a largement contribué à renforcer l'identité franco-ontarienne au sein de notre communauté en nous dotant de la chanson Notre Place et en transmettant sa passion de la langue française et de la musique auprès de notre jeunesse ».

Éric Dubeau a signalé que Paul Demers a été un mentor pour lui dans les milieux de la musique et associatif. « Ce que je retiens et que j'aimerais que les jeunes générations retiennent aussi, c'est toute la finesse de la poésie de cet homme-là, sa volonté de collaborer avec d'autres artistes. C'est quelqu'un qui a su rallier et mobiliser le milieu de la chanson et de la musique comme nul autre auparavant, et depuis », a commenté M. Dubeau.

Paul Demers fut l'un des fondateurs et le premier président de l'Association des professionnels de la chanson et de la musique franco-ontarienne (APCM). 

L'organisme a qualifié Paul Demers de « grand visionnaire » ayant fait partie de ceux qui ont marqué le paysage sonore franco-ontarien et franco-canadie.

« Paul Demers était un pilier de la chanson franco-ontarienne, non seulement par son oeuvre incontournable en tant qu'auteur-compositeur-interprète, mais aussi par son travail acharné comme défenseur de l'art, de la culture et la langue française. De façon plus importante, nous avons perdu un homme passionné, ouvert, généreux qui a marqué profondément tous ceux qui ont eu la chance de le côtoyer », a indiqué Daniel Sauvé, président de l'APCM.

Le réalisateur Pierre Lamoureux prépare un documentaire sur la vie et la carrière de Paul Demers, un ami de longue date. « On a perdu un soldat de la francophonie, un général », a indiqué M. Lamoureux.

« Paul, c'est un homme très généreux de son temps, de ses connaissances, de son expérience. Je l'ai rencontré à 17 ans. Son groupe, Purlaine, était venu jouer à notre école.

À cet âge, j'écrivais des chansons et je me demandais quoi faire avec ça, où aller. Paul avait pris le temps de me rencontrer après le spectacle et de me donner des conseils », s'est entre autres remémoré M. Lamoureux.

Dans une entrevue accordée au collègue et chroniqueur du Droit, Denis Gratton, au début du mois d'octobre, Paul Demers, alors très malade, s'était dit « en paix » avec son destin, lui qui en était à son troisième cancer depuis l'âge de 25 ans.

Ethel Côté, vice-présidente de La Nouvelle scène, et présidente de la compagnie de théâtre Vox théâtre, a travaillé avec Paul Demers lorsqu'elle était impliquée dans l'organisation d'événements.

« C'est un homme qui, dans l'adversité, nous a montré qu'il fallait foncer. Devant la maladie, qu'il fallait avoir espoir. Devant les défis communautaires, qu'il y avait toujours du bon monde avec qui travailler. C'est quelqu'un qui nous a montré le vrai sens de la résilience », a observé Mme Côté.

« C'est un architecte de notre identité », a-t-elle résumé sur le Gatinois d'originaire, Franco-Ontarien d'adoption.

Le chanteur franco-ontarien Damien Robitaille, a lui aussi tenu à saluer le musicien. « Merci pour tout Paul. Tu vas me manquer », a-t-il souligné sur Twitter.

« Un artiste emblématique qui va rester dans nos mémoires », a pour sa part réagi Sylviane Lanthier, présidente de la Fédération des communautés francophones et acadiennes (FCFA), sur Twitter.

« Un grand francophone n'est plus. Mes sympathies & pensées profondes à la famille et amis de #PaulDemers. Continuons de prendre Notre Place ! », a écrit la députée provinciale d'Ottawa-Orléans et ministre déléguée aux Affaires francophones, Marie-France Lalonde, sur le site de micromessages.

Biographie

Discographie de Paul Demers

  • Paul Demers (1990)
  • D'hier à toujours (1999)
  • Encore une fois (2011)

Il a fait les premières parties des spectacles de Uzeb, Offenbach, Claude Dubois, Bruce Cockburn, Céline Dion, Édith Butler, Richard Séguin et Robert Charlebois. Il s'est notamment produit au Festival franco-ontarien, aux Francofolies de La Rochelle, à la Nuit sur l'étang à Sudbury et au Festival international de Louisiane à Lafayette.

Source : site web de Paul Demers

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer