Capitale bilingue: Wynne renvoie la balle aux élus municipaux

La première ministre l'Ontario, Kathleen Wynne... (Etienne Ranger, LeDroit)

Agrandir

La première ministre l'Ontario, Kathleen Wynne

Etienne Ranger, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Paul Gaboury
Le Droit

Ce n'est pas à la veille du 150anniversaire de la Confédération canadienne que le gouvernement actuel de l'Ontario « imposera » un statut bilingue à Ottawa, mais il se dit en même temps prêt à l'appuyer « si elle en fait la demande ».

En visite pour annoncer le financement accordé aux festivités du 150e ainsi qu'aux installations d'Hydro Ottawa chemin Merivale, la première ministre Kathleen Wynne a réitéré qu'elle n'a toujours pas l'intention d'imposer un statut bilingue à la ville d'Ottawa. Elle a plutôt retourné la balle aux élus municipaux de la capitale canadienne afin qu'ils prennent la décision dans le dossier.

« Nous avons présenté un projet de loi qui reconnaît qu'Ottawa a une culture française. C'est à la ville de décider si elle veut changer son statut », a affirmé Mme Wynne.

La députée d'Ottawa-Orléans et ministre responsable des Services en français, Marie-France Lalonde, a répondu dans le même sens, en renvoyant elle aussi la balle aux élus municipaux d'Ottawa.

« La Ville peut demander à la province pour un statut bilingue. Si elle en fait la demande, nous allons la soutenir », a répondu la ministre Lalonde.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer