Langues officielles: le CNRC fait figure de cancre

Le CNRC a connu la pire note en... (Sean Kilpatrick, PC)

Agrandir

Le CNRC a connu la pire note en décrochant D pour sa piètre performance globale, en particulier la langue de travail et le développement et la promotion des langues officielles, révèle le rapport du commissaire Graham Fraser.

Sean Kilpatrick, PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Paul Gaboury
Le Droit

Alors qu'aucune institution fédérale n'a obtenu la note de A pour un rendement «exemplaire», le Conseil national de recherches du Canada (CNRC) obtient le pire résultat avec un D parmi les 33 institutions fédérales évaluées pour le respect de leurs obligations à l'égard de la Loi sur les langues officielles.

Entre 2014 et 2016, le Commissariat aux langues officielles a évalué le rendement de 33 des 200 institutions assujetties à la Loi sur les langues officielles, en analysant la gestion du programme, le service au public, la langue de travail, la participation équitable au sein du personnel des francophones et anglophones et le développement et la promotion des langues officielles.

Aucune institution étudiée n'a atteint un niveau «exemplaire» qui lui aurait permis d'avoir un A pour son rendement global, même si plusieurs d'entre elles obtiennent un A dans un ou plusieurs facteurs analysés.

À l'autre bout du spectre, le CNRC a connu la pire note en décrochant D pour sa piètre performance globale, en particulier la langue de travail et le développement et la promotion des langues officielles.

Les bulletins de rendement accordent des notes C (moyen) à plus de 11 institutions, parmi lesquelles on retrouve Affaires autochtones et Développement du Nord Canada, l'Agence canadienne d'inspection des aliments, le Conseil des arts du Canada, la Défense nationale et les Forces armées canadiennes, Développement économique Canada pour les régions du Québec, la Gendarmerie royale du Canada, Infrastructure Canada, la Sécurité publique du Canada et Transports Canada.

Dix-huit institutions ont obtenu un B (bon), notamment Agriculture et Agroalimentaire, Bibliothèque et Archives Canada, le Centre national des Arts, la Commission de la capitale nationale, la Commission de la fonction publique, Environnement Canada, Industrie Canada, Patrimoine canadien, Ressources naturelles, le Secrétariat du Conseil du Trésor, et Travaux publics et Services gouvernementaux.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer