Le «vert et blanc» hissé bien haut

Le drapeau franco-ontarien a circulé à travers les... (Martin Brunette, LeDroit)

Agrandir

Le drapeau franco-ontarien a circulé à travers les rues de la «ville des tentes» du Concours international de labour, vendredi.

Martin Brunette, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Tambourins, flûtes, bâtons, cris et autres instruments ont retenti dans les rues de «la ville des tentes» au Concours international de labour, vendredi, à Finch, dans le canton de Stormont Nord. Pas moins d'un millier d'élèves, pour la plupart vêtus de vert et de blanc, ont envahi le site afin de souligner à la fois la Journée des Franco-Ontariens, le 400e anniversaire de la présence française en Ontario, de même que les 40 ans du drapeau franco-ontarien.

Les conseils scolaires francophones publics et catholiques de l'Est ontarien étaient au rendez-vous. Il y avait des élèves provenant de L'Académie de la Seigneurie, de Casselman, de l'école élémentaire publique De La Rivière Castor, d'Embrun, de l'école secondaire publique L'Héritage, de Cornwall, de l'école élémentaire catholique de Saint-Albert, de l'école élémentaire catholique La Source, de Moose Creek, ainsi que de l'école élémentaire catholique Notre-Dame-du-Rosaire, de Crysler.

Tous ont souligné haut et fort leur fierté en participant à un tintamarre, ainsi qu'à la levée du drapeau.

L'événement a été rendu possible grâce à l'initiative de François Bazinet, vice-président du Conseil scolaire de district catholique de l'Est ontarien et résident du village.

«En plus d'être résident de Finch, je suis un francophone bien convaincu, a-t-il expliqué. Le Concours international de labour se déroule dans ma cour, donc je ne pouvais pas manquer l'occasion de souligner les 40 ans du drapeau franco-ontarien dans le cadre de cet événement.»

Sans compter que pour la première fois en 102 ans, a poursuivi M. Bazinet, le siège du président de l'Association des laboureurs de l'Ontario est occupé par un francophone, Charles Leduc.

Tour à tour, les représentants du Concours international de labour se sont adressés aux élèves, certains avec plus de facilité en français que d'autres, mais toujours avec un effort soutenu. «Bien que j'aimerais pouvoir vous le dire en français, sachez que votre langue représente un héritage pour notre province et notre pays. Soyez fiers», a lancé le président de l'événement, Jim Brownell.

400 levées de drapeaux

Ailleurs dans la province, le 400e de la présence française en Ontario a été souligné par la levée d'autant de drapeaux franco-ontariens.

Orchestré par l'ACFO du Grand Sudbury, en collaboration avec l'Assemblée de la francophonie de l'Ontario, l'ambitieux projet des 400 levées simultanées visait entre autres à mobiliser les écoles, les institutions et les individus à se rassembler pour hisser un drapeau franco-ontarien dans leur milieu.

Le drapeau vert et blanc a même été hissé aussi loin que dans l'État du Texas.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer