Inondations 2017: préparer le moyen et le long terme

Plus d'une centaine de résidences de Prescott-Russell ont... (Patrick Woodbury, Archives Le Droit)

Agrandir

Plus d'une centaine de résidences de Prescott-Russell ont été endommagées par les inondations de mai dernier.

Patrick Woodbury, Archives Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Crue historique en Outaouais
Crue historique en Outaouais

Tout sur la crue historique de 2017 »

Alors que l'aide immédiate aux sinistrés des inondations se poursuit, la planification des besoins à moyen et long terme s'amorce également dans l'Est ontarien.

Centraide Prescott-Russell et la Croix-Rouge canadienne feront équipe pour déterminer les besoins non identifiés à la suite des inondations printanières de 2017. 

Les deux organismes tiendront prochainement une assemblée communautaire afin de mettre sur pied un comité réunissant des représentants des municipalités des Comtés unis de Prescott-Russell touchés par les inondations et des organismes qui offrent des services communautaires dans les comtés.

Depuis un peu plus de deux mois, la Croix-Rouge a déjà distribué plus de 1,1 million $ pour aider les sinistrés dans l'Est et le centre de la province. De même, Centraide Prescott-Russell a aussi recueilli des fonds pour venir en aide, entre autres, aux sinistrés de la Cité de Clarence-Rockland et de l'Orignal.

Plus d'une centaine de résidences de Prescott-Russell ont été endommagées par les inondations de mai dernier. 

«Actuellement, nous continuons de travailler avec les sinistrés. Nous avons fait l'évaluation des besoins de plusieurs familles. Ces évaluations se poursuivent», a précisé Jeff Gill, directeur adjoint en gestion de sinistre pour la Croix-Rouge.

À la suite du sinistre et des urgences quotidiennes, les personnes concernées tentent de reprendre une vie normale tout en poursuivant les activités de nettoyage, de réparation ou de remplacement. 

Plusieurs bénévoles ont également donné du temps et des ressources pour répondre à leurs besoins immédiats. Les sinistrés peuvent toujours ressentir du stress, de l'incertitude et des difficultés à composer avec le sentiment de perte qu'ils ont vécus.

La deuxième phase fera donc appel à divers organismes d'aide de la région. «Avec Centraide et d'autres organismes, nous déterminerons ces besoins futurs. Nous verrons comment nous pouvons unir nos ressources pour répondre à ces besoins» d'ajouter M. Gill. 

Les organismes qui souhaitent se joindre au comité peuvent composer le 613-632-4699.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer