Triste anniversaire pour St-Isidore

Le 23 juillet l'église de St-Isidore est détruite... (Archives, Le Droit)

Agrandir

Le 23 juillet l'église de St-Isidore est détruite par un violent incendie.

Archives, Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Il y a un an, dimanche, un tragique incendie emportait l'église du village de St-Isidore, une communauté d'environ 800 âmes dans l'Est ontarien. Les paroissiens sont d'ailleurs invités à assister à une messe anniversaire, qui se tiendra dimanche sur l'ancien site de l'église.

Le 23 juillet 2016, vers 15 h 40, la foudre s'abat sur l'église et provoque un incendie. Environ 300 résidents doivent évacuer leur domicile, en raison de l'intensité du brasier. Malgré les efforts soutenus des pompiers, la structure s'écroule. L'édifice ne peut être sauvé.

Un an plus tard, nombre de paroissiens pleurent encore la perte de leur lieu de rassemblement, qui faisait partie du décor du village depuis 137 ans. La disparition de l'église laisse à la fois un vide dans les coeurs, mais également dans le paysage. 

Roger Bourgon est un de ceux qui souhaitent combler le vide physique de l'église le plus tôt possible. Le président du comité pour la reconstruction de l'église assure que le projet avance. 

« Tout le processus est enclenché, mais notre plus grand ennemi, c'est le temps, observe M. Bourgon. Plusieurs paroissiens nous disent qu'ils ont hâte que le terrain vide soit comblé. Mais ça va prendre un peu de temps. » 

Actuellement, le comité s'affaire au choix des architectes qui produiront les plans du nouvel édifice. Ils seront d'abord examinés par le comité et ensuite remis au diocèse pour approbation en septembre. 

« Nous avons déjà une bonne idée de ce que nous recherchons », a précisé M. Bourgon, rappelant que plusieurs visites ont été effectuées dans des églises modernes. Le comité a notamment apprécié ce qu'il a vu à église Saint-Isidore de Kanata. La nouvelle église pourra accommoder environ 150 personnes. 

Selon les échéanciers établis, les appels d'offres pour la construction de l'édifice seront lancés en novembre et la construction devrait débuter au printemps 2018. La première messe pourrait être célébrée dès l'automne suivant. 

« La perte de l'église a été très difficile pour tous les paroissiens et ça a laissé un gros trou. Aujourd'hui, on peut leur dire que tout est en marche pour la reconstruction. Il faut être patient », a affirmé M. Bourgon. 

Dimanche, la messe extérieure débutera à 10 h 30 sur le site de l'ancienne église. S'il pleut, elle sera célébrée au centre communautaire.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer