Kathleen Wynne de passage à Clarence-Rockland

La première ministre de L'Ontario, Kathleen Wynne a... (Martin Brunette, Le Droit)

Agrandir

La première ministre de L'Ontario, Kathleen Wynne a rencontré des bénévoles et des sinistrés des inondations à Clarence-Rockland, lundi. On aperçoit également sur la photo le député de Glengarry-Prescott-Russell, Grant Crack, au centre.

Martin Brunette, Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Crue historique en Outaouais
Crue historique en Outaouais

Tout sur la crue historique de 2017 »

La première ministre de l'Ontario, Kathleen Wynne, s'est arrêtée quelques instants dans la Cité de Clarence-Rockland, lundi après-midi, pour rencontrer les citoyens touchés par les inondations et même remplir quelques sacs de sable.

Elle a notamment applaudi le travail des nombreux bénévoles qui s'affairaient, pelle à la main, dans le stationnement d'un commerce situé sur la route 17. 

« Nous allons continuer de travailler avec les municipalités. S'il est nécessaire d'avoir un autre support du gouvernement fédéral, nous allons travailler en ce sens », a souligné Mme Wynne, qui n'exclut pas la possibilité de faire appel aux Forces canadiennes, comme c'est le cas en Outaouais.

À Clarence-Rockland, les efforts se poursuivent pour protéger les résidences en bordure riveraine. Le niveau de la rivière continue d'augmenter, mais à un rythme un peu moins soutenu.

Quelque 181 résidences sont touchées pour la crue des eaux dans la municipalité et 24 familles ont été contraintes d'évacuer leur maison. L'état d'urgence sera maintenu au moins jusqu'à mercredi, puisque le niveau de l'eau doit continuer d'augmenter d'ici là.

Jusqu'à présent, plus de 150 000 sacs de sable ont été remplis et la municipalité devait recevoir 60 000 sacs supplémentaires lundi. 

Malgré le retour au travail, l'élan de solidarité s'est poursuivi de plus belle dans la région.

« C'est fantastique, observe le maire Guy Desjardins. Les gens sont ici et il y a de l'aide à tous les coins de rue. On remercie vraiment tous les bénévoles. C'est une belle expérience dans un mauvais temps. »

L'Orignal

À L'Orignal, dans le canton de Champlain, le chef pompier du Service des incendies de Champlain, Richard Sincennes, précise que les niveaux d'eau demeurent stables. « Les barrages de sacs de sable qu'on a érigés en fin de semaine semblent tenir le coup, dit-il. Présentement, on surveille le vent et les vagues. »

L'état d'urgence décrété dimanche dernier est maintenu jusqu'à nouvel ordre. 

Les rues Montpetit, Dufour et le chemin Bay ont été durement touchés par la crue rapide des eaux, le week-end dernier. Sur la rue Montpetit, six résidences sont considérées comme des pertes, tandis que sur la rue Dufour, quelques résidences seraient également perdues. Deux personnes ont dû être évacuées.

Dimanche soir, la municipalité a signalé une fuite de carburant au réservoir situé à la marina de L'Orignal, déclarant du même coup l'eau non potable. Les réservoirs ont été retirés lundi. La municipalité précise que dans les secteurs inondés, l'eau provenant de l'usine de filtration peut être consommée sans danger. Par contre, les résidents qui puisent leur eau d'un puits privé ne devraient pas consommer ni utiliser cette eau pour le nettoyage.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer