Clarence-Rockland: l'état d'urgence au moins jusqu'à lundi

Point de presse du chef du service d'incendie... (Martin Roy, Le Droit)

Agrandir

Point de presse du chef du service d'incendie de Clarence-Rockland, Brian Wilson, du maire de Clarence-Rockland, Guy Desjardins et de la directrice générale, Helen Collier.

Martin Roy, Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Crue historique en Outaouais
Crue historique en Outaouais

Tout sur la crue historique de 2017 »

L'état d'urgence sera maintenu au moins jusqu'à lundi et pourrait possiblement s'étirer jusqu'à mardi à Clarence-Rockland, a indiqué le maire de l'endroit, Guy Desjardins, lors d'un point tenu vendredi.

« Plusieurs de nos résidents sont dans un mauvais état et pourraient devoir quitter leur résidence », a ajouté M. Desjardins. Malgré l'état d'urgence, les évacuations se font toujours sur une base volontaire. 

« Nous ne forcerons pas les gens à sortir parce que ça causerait plus de stress. Mais nous recommandons fortement aux résidents touchés d'évaluer si la situation devient plus dangereuse parce que nos services d'urgences auront de la difficulté à se rendre sur les lieux. »

Les autorités municipales ont en outre fait savoir qu'un centre d'accueil situé à l'aréna de Clarence Creek était mis à la disposition des sinistrés. La Croix-Rouge est également sur place pour appuyer les efforts de la municipalité et préparer des lits et de la nourriture. Un deuxième centre d'accueil sera ouvert au centre récréatif de Bourget.  

La zone visée par les mesures d'urgence comprend le secteur riverain, du chemin Canaan au chemin Rollin, le secteur autour du ruisseau Clarence, ainsi que le secteur du Lac Cobb situé au sud. 

Environ 300 résidences seraient actuellement touchées par les inondations, mais ce chiffre pourrait gonfler craint le maire. 

La décision de recourir à l'état d'urgence a été prise en raison des avertissements de pluies plus intenses que prévu. 

Il est question d'un maximum de 70 millimètres ce week-end, ce qui ferait grimper le niveau d'eau de plus de 25 cm. Environ 30 000 sacs de sable ont déjà été distribués et 50 000 autres ont été commandés. 

« Il y a des endroits où si l'eau monte à ce point, ça pourrait causer d'importants problèmes », a indiqué le M. Desjardins. 

En déclarant l'état d'urgence, la municipalité ainsi que les résidents touchés peuvent obtenir de l'aide financière, entre autres de la province par le biais du Programme de secours aux sinistrés. 

Une séance d'information en présence de représentants du ministère des Affaires municipales et du Logement doit se tenir samedi, entre 10 h et 16 h, à l'aréna de Clarence Creek. 

Dans le secteur de Clarence Point, l'électricité a été interrompue pour des raisons de sécurité. L'île Clarence est actuellement complètement submergée.  

La route 17 sous surveillance

Les autorités gardent également un oeil sur la route 17, même si on ne craint pas pour l'instant un débordement des eaux susceptible d'entraver la circulation. 

« Il faut considérer que les trois traversiers sont fermés et qu'il faut accommoder tous les véhicules », a précisé M. Desjardins. 

La municipalité assure que la qualité de l'eau n'est pas compromise. 

L'Agence ontarienne des eaux qui gère l'usine de traitement des eaux confirme que l'usine opère normalement.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer