L'église de Fournier comme bien patrimonial: l'Archidiocèse s'oppose

Malgré l'opposition de l'archidiocèse d'Ottawa, la municipalité de... (Archives, Le Droit)

Agrandir

Malgré l'opposition de l'archidiocèse d'Ottawa, la municipalité de La Nation demeure ferme quant à son appui pour la désignation patrimoniale de l'église Saint-Bernard de Fournier.

Archives, Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dans une lettre, signée par l'archevêque d'Ottawa, Mgr Terrence Prendergast, l'archidiocèse a signifié officiellement à la municipalité de la Nation son opposition à la désignation de l'église Saint-Bernard de Fournier à titre de bien patrimonial.

Lors de sa réunion ordinaire, lundi, le conseil a adopté une résolution pour renvoyer l'affaire à la Commission de révision pour la tenue d'une audience et la présentation d'un rapport comme l'exige la Loi sur le patrimoine de l'Ontario.

Malgré l'opposition de l'archidiocèse d'Ottawa, la municipalité de La Nation demeure ferme quant à son appui pour la désignation patrimoniale de l'église Saint-Bernard de Fournier. 

« La position de la municipalité ne change pas parce qu'il n'y a aucun résident de Fournier qui nous a demandé de changer notre position», a fait valoir le maire de La Nation, François St-Amour.

Rappelons qu'en début d'année, alors que s'amorçaient les célébrations du 150e anniversaire de la paroisse, l'archidiocèse d'Ottawa avait annoncé son intention de fermer l'église. Un groupe de citoyens avait dès lors entrepris d'obtenir une désignation de bien patrimonial dans l'espoir d'assurer, du moins  l'avenir de l'édifice. 

Dans sa lettre d'objection, l'archidiocèse d'Ottawa précise entre autres que malgré ses 150 ans,  l'église « ne comporte aucun élément et ne répond à aucun des critères» pour obtenir la désignation.  À cela, l'archidiocèse ajoute que depuis sa construction, plusieurs éléments de l'édifice ont été modifiés comme le clocher, la chaire ainsi que le sanctuaire. 

La  Corporation épiscopale qualifie également la demande de désignation de tactique pour  maintenir cette paroisse ouverte. «Il est entendu que la Loi sur le patrimoine de l'Ontario n'a pas été conçue afin de servir à une telle fin», mentionne Mgr Prendergast.

«Ce sera à la province de décider, souligne le maire François St-Amour.  Il est possible qu'elle (l'église) n'obtienne pas la désignation, ce sera au comité de désignation de déterminer. Tant que le processus n'est pas complété, il n'y a rien à faire».




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer