Destination ImagiNation: 500 élèves ont tenté leur chance

Des élèves jouant une pièce de théâtre lors... (Martin Roy, Le Droit)

Agrandir

Des élèves jouant une pièce de théâtre lors de la compétition de sciences Destination ImagiNation.

Martin Roy, Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Quelque 500 élèves de la 1re à la 12e année des écoles francophones et anglophones de l'Est de l'Ontario ont participé en équipe samedi au tournoi Destination ImagiNation dans l'espoir de se qualifier pour la compétition provinciale qui aura lieu le 2 avril à Toronto et, ultimement, le tournoi mondial qui se déroulera à Knoxville, au Tennessee, au mois de mai.

Le tournoi qui s'est déroulé à l'école secondaire catholique Paul-Desmarais est une compétition d'innovation, de technologie, de sciences et de créativité pour laquelle les élèves se sont préparés depuis le début de l'année scolaire. Ils pouvaient choisir les concepts des beaux-arts, de la scientifique, de la technologie et de l'ingénierie pour relever leur défi.

Une équipe de sept élèves de 4e année de l'école élémentaire catholique l'Étoile-de-l'Est dans le secteur Orléans a joué une pièce de théâtre de huit minutes sur les conséquences négatives de la disparition de la couleur verte, incluant le montage du décor.

Pour Julie McClure, enseignante d'arts à l'école élémentaire catholique l'Étoile-de-l'Est, cette compétition incite les élèves à exprimer et démontrer leur créativité et leur imagination. 

« Il y a beaucoup de collaboration entre les élèves. Ils ont fait des recherches et il y a beaucoup de pratique derrière tout ça. Ils ont fait des essais et erreur des centaines de fois parce que parfois ça ne fonctionne pas », a expliqué Mme McClure.

« Ce qui était beau à voir, c'est que les enfants sont vraiment des leaders là-dedans. Ils doivent tout organiser seuls pour trouver des solutions à leurs problèmes », a-t-elle continué.

« Le but de cette compétition est de motiver les élèves. C'est super motivant. Ça leur permet d'utiliser leur créativité pour préparer un projet et en arriver à un produit final dont ils sont fiers parce qu'ils l'ont préparé d'eux-même. C'est un défi assez exceptionnel. Ça demande beaucoup de préparation, d'organisation », a raconté Mme McClure.

Des élèves étaient aussi appelés à démontrer un talent personnel durant le défi, comme jouer du piano, par exemple.

Selon Marie-Claude Caron, enseignante au Conseil des écoles catholiques du Centre-Est (CECCE), les compétitions permettent aux élèves de développer quatre compétences, soit la créativité, la collaboration, la communication et la pensée critique dans la résolution de défi.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer