Taux d'imposition inchangé à La Nation

Le maire de La Nation, François St-Amour... (Martin Brunette, Archives LeDroit)

Agrandir

Le maire de La Nation, François St-Amour

Martin Brunette, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les contribuables de La Nation ne subiront pas de hausse du taux d'imposition en 2017, mais plusieurs payeront davantage de taxes en raison de l'augmentation de l'évaluation foncière. 

Dans le cadre de son processus budgétaire qui s'est terminé lundi, le conseil municipal s'était donné comme objectif de maintenir le taux de taxe le plus bas possible sans nuire à la municipalité. Actuellement, La Nation a le deuxième taux de taxation le plus élevé des municipalités des Comtés unis de Prescott et Russell.

«J'aimerais qu'on soit situé au milieu du lot, mais c'est difficile en raison de la superficie de notre municipalité», a fait valoir le maire de La Nation, François St-Amour. 

La hausse moyenne de l'évaluation foncière est d'environ 2,49%. Toutefois, les propriétaires de maison unifamiliale, dont l'évaluation moyenne est de 248 000$, remarqueront une baisse d'environ 6,75 $ de leur imposition par rapport à 2016. 

Ce sont les propriétés agricoles qui changent la donne au budget avec une hausse moyenne de l'évaluation de 16,6%. Cette augmentation devrait se traduire par une imposition de 105$ de plus par année sur le compte de taxes des agriculteurs. 

«Certains vont voir une grosse augmentation, mais d'autres vont avoir une baisse. Quand on arrive à maintenir le même taux de taxe que l'an dernier, quant à moi, c'est un bon budget. », a souligné M. St-Amour. 

Immobilisations

Au chapitre des immobilisations, la municipalité construira un nouveau garage municipal évalué à environ 2,6 millions $. À cela s'ajoute un dôme pour le sel au coût de 311 000$. Des travaux de modernisation et d'amélioration des systèmes d'eau et d'égout seront réalisés dans le secteur de Limoges au coût total d'environ 10,2 millions$.

Le budget 2017 de La Nation prévoit des dépenses de 36 millions $. 

La plus importante compressionn de 2017 se fera sentir au budget du déneigement. Dix chemins s'ajouteront aux trente autres chemins exclus de l'entretien hivernal. La municipalité s'épargne ainsi un 30 kilomètres d'entretien supplémentaire pour un total d'environ 89 kilomètres. «C'est une décision qui risque d'en choquer plusieurs, mais il faut couper à certains endroits», a fait valoir le maire. 

Cet hiver également, la municipalité interviendra moins fréquemment sur les routes. «Nous allons attendre un peu avant d'envoyer les charrues parce qu'il y a des coûts associés à ça», a affirmé M. St-Amour.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer