Débat sur le déneigement à Casselman

Le maire de Casselman, Conrad Lamadeleine... (Martin Brunette, Archives LeDroit)

Agrandir

Le maire de Casselman, Conrad Lamadeleine

Martin Brunette, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La politique de déneigement de Casselman a été le sujet de discussion au conseil municipal, mardi, alors que le maire, Conrad Lamadeleine, conteste le retrait d'une route qui était autrefois déneigée par la municipalité.

La politique a été adoptée récemment par le conseil puisque le service de déneigement, qui se faisait par un contractuel, a été repris par la municipalité. La résolution a été ramenée sur la table à la demande du maire. La route en question longe notamment l'arrière de la salle de quilles ainsi que le Casselman Restaurant.

Selon le maire, le village devrait être responsable de ce chemin. « C'est un chemin qui était déneigé par la municipalité depuis très longtemps. Il donne accès au conteneur à ordures à l'arrière. Je pense qu'il faut maintenir ce chemin. Je ne comprends pas pourquoi le règlement a été adopté comme ça », a lancé le maire.

De son côté, le conseiller Daniel Lafleur estime qu'il en revient aux propriétaires des commerces de prendre la responsabilité du déneigement. M. Lafleur est lui-même propriétaire d'un des commerces visé, soit la Maison funéraire Lafleur. « Le chemin dont on parle ne sert vraiment qu'à un commerce. Moi je paye pour déneiger mon commerce. Ça nous coûte quelques milliers de dollars par année », à lancer M. Lafleur.

La demande de modification de la politique par le maire a été rejetée par les quatre conseillers.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer