Le bénévolat plus encadré à Hawkesbury

Le conseiller Yves Paquette croit que la nouvelle... (Martin Brunette, LeDroit)

Agrandir

Le conseiller Yves Paquette croit que la nouvelle politique encouragera les citoyens à faire du bénévolat.

Martin Brunette, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les gens qui désirent offrir leur temps gratuitement à la Ville de Hawkesbury devront se conformer à de nouvelles lignes directrices. Le conseil municipal a adopté, lundi, une nouvelle politique qui encadre le travail et les responsabilités de ses bénévoles.

« Cette politique n'est pas unique à Hawkesbury, il y en a beaucoup ailleurs. C'est plus facile de compter les villes qui n'en ont pas que celles qui en ont », a affirmé le conseiller Yves Paquette.

Ce dernier est derrière le nouveau règlement qui a comme principal objectif d'assurer une saine gestion des risques. Il suggère d'établir la liste des tâches et responsabilités propres à chaque bénévole de la municipalité.

« Avec ce règlement, la municipalité, les citoyens sont protégés et, surtout, les bénévoles sont protégés. Ça va aussi encourager plus de monde à devenir bénévole parce qu'ils vont savoir ce qu'ils ont à faire et ce à quoi la Ville s'attend », d'ajouter M. Paquette.

La politique précise entre autres que les bénévoles ne peuvent en aucun cas se substituer aux employés municipaux. Elle établit également à 14 ans l'âge minimum pour faire du bénévolat.

Le processus de sélection des bénévoles s'apparentera à une demande d'emploi ce qui comprend une entrevue, une vérification des références et des antécédents judiciaires. La performance des bénévoles sera également évaluée.

À cela s'ajoute la possibilité pour les bénévoles d'obtenir de la formation au besoin.

Selon M. Paquette, un bénévole doit être traité comme tout employé lorsqu'il est question d'accomplir un travail pour la Ville.

« C'est comme un employé syndiqué et sa description de travail. Ce n'est pas pour nuire à personne. C'est pour que chacun sache ce qu'il a à faire », a fait valoir le conseiller.

Plus de bénévoles à venir

Selon la gestionnaire des activités récréatives, culturelles et communautaires, Nicole Trudeau, une telle politique était devenue nécessaire alors que la Ville envisage de faire appel à d'autres bénévoles notamment pour la nouvelle salle multifonctionnelle.

« On envisage d'avoir recours à beaucoup de nouveaux bénévoles dans les années à venir. On sait que les villes peuvent organiser plusieurs activités grâce à leurs bénévoles. Il est donc important d'être clair en ce qui a trait à leurs droits et responsabilités », a souligné Mme Trudeau.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer