Débat sur les recettes de vente d'alcool à La Nation

Le maire de La Nation, François St-Amour, a... (Martin Brunette, LeDroit)

Agrandir

Le maire de La Nation, François St-Amour, a pour sa part défendu l'idée de réinvestir les profits dans le parc Rodolphe Latreille.

Martin Brunette, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les profits liés à la vente d'alcool lors d'événements communautaires ont été le sujet d'une longue discussion au conseil municipal de La Nation lundi soir.

La municipalité se penche actuellement sur ses activités récréatives et les politiques qui s'y rattachent. La question de la vente d'alcool a été soulevée lorsque le comité de récréation a recommandé que les profits générés par le bar lors de la journée communautaire de Limoges, le 25 juin dernier, soient mis en réserve pour les besoins du parc Rodolphe Latreille.

Le profit du bar a été de près de 2000$.

Le conseiller Marc Laflèche s'est opposé à cette recommandation. «Personnellement, je suis contre parce que les profits des bars sont budgétés et, ensuite, on appuie financièrement des activités. Si on commence à les affecter à des projets uniquement, ça ne donne rien d'avoir des recettes d'alcool», a fait valoir M. Laflèche.

Habituellement, les profits de la vente d'alcool sont remis à la municipalité quand elle fournit elle-même les employés gérant le bar. Pendant la journée communautaire, des bénévoles étaient responsables du bar.

Le maire de La Nation, François St-Amour, a pour sa part défendu l'idée en soulignant que, en fin de compte, les profits étaient réinvestis dans la municipalité. «Ce sont des bénévoles qui s'en occupent et il faut aussi penser que plus les activités génèrent des profits, moins la municipalité aura à investir dans le parc. Ça encourage les gens à redonner à la municipalité».

Selon le conseiller Laflèche, cette autorisation pourrait amener d'autres comités de la municipalité à réclamer l'argent de la vente d'alcool pour leur projet.

«Le problème que je vois, c'est que la municipalité accorde déjà des subventions pour différents activités et projets, et maintenant, on nous demande les profits de la vente d'alcool pour cibler un parc spécifiquement. Il y en a d'autres qui pourraient exiger la même chose», a ajouté M. Laflèche.

La conseillère Marie-Noëlle Lanthier estime que la politique actuelle n'est pas claire. 

«Ça va prendre une politique qui est claire. Il faut que ce soit la même chose pour tout le monde. On aura bientôt un nouveau comité municipal des loisirs et son devoir sera de mettre en place des politiques qui prennent en considération ce genre de scénario», a indiqué Mme Lanthier.

Au final, le conseil a versé les profits de la vente d'alcool dans les réserves du parc Rodolphe Latreille. Par ailleurs, le comité de récréation de Limoges travaille actuellement à l'obtention d'une subvention pour l'aménagement d'un terrain de baseball dans ce parc.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer