« Prendre un livre et laisser un livre » dans le village d'Alfred

Les élèves de 3e année de l'école élémentaire... (Martin Brunette, LeDroit)

Agrandir

Les élèves de 3e année de l'école élémentaire catholique Saint-Victor d'Alfred ont présenté leur projet de boîtes à livres communautaires.

Martin Brunette, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Ils ont été fort occupés durant l'année et, mardi, les élèves de 3e année de l'école élémentaire catholique Saint-Victor d'Alfred étaient prêts à lancer leur projet intitulé : Prends un livre, laisse un livre en présence de membres du conseil municipal du canton d'Alfred et Plantagenet.

Il s'agit d'un projet communautaire réalisé entièrement par les élèves de la classe d'Élaine Lucas. L'objectif est d'installer des boîtes contenant des livres à divers endroits à Alfred. Les passants qui le désirent peuvent prendre un livre à leur guise, mais doivent le replacer ou le remplacer par un autre livre.

« C'est un projet qui intègre plusieurs matières d'enseignement comme l'art, la science, les mathématiques, l'anglais et même la géographie parce que les élèves devaient identifier les endroits idéaux pour les boîtes. Aussi, ça incite l'élève à aller fouiller et créer un produit en bout de ligne », explique Mme Lucas.

Après avoir mijoté longuement le projet, les élèves en ont fait la présentation devant le conseil d'administration des bibliothèques publiques du canton d'Alfred et Plantagenet. Ensuite ils ont présenté leur projet au conseil municipal d'Alfred et Plantagenet dont le maire Fernand Dicaire.

« C'est une belle initiative et c'est touchant voir les jeunes de la région qui veulent s'impliquer. Pour ce qui est du projet, s'il peut rehausser l'utilisation de nos parcs et endroits publics, c'est une bonne chose », a souligné M. Dicaire.

Pour les élèves, il s'agit d'une nouvelle approche d'apprentissage par l'enquête, estime le directeur de l'école Pascal Lalonde.

« Les élèves devaient trouver un projet qui touche la municipalité. Ce qu'ils ont mentionné, c'est qu'ils aimeraient avoir des endroits et des occasions de lecture à l'extérieur à Alfred. Ils ont trouvé un projet similaire proposé notamment aux États-Unis sur lequel ils ont pu se baser », d'ajouter M. Lalonde.

Les familles des élèves ont également été mises à contribution, notamment pour l'élaboration des boîtes de livres. Celles-ci ont été construites pour résister aux intempéries. Pour la première année, le projet sera d'abord mis à l'essai. Au départ, deux boîtes seront installées en permanence, une au parc Larocque et l'autre sur le terrain même de l'école Saint-Victor.

Les agents de la Police provinciale de l'Ontario, détachement de Hawkesbury, ont également été impliqués dans le projet afin de décourager tout acte de vandalisme sur les boîtes.

Si le projet connaît du succès à sa première année d'exploitation, le souhait est d'installer quatre autres boîtes à livre à Alfred et Plantagenet. « On va essayer d'implanter le même système dans nos six autres villages. Le projet peut être durable si les gens qui l'ont lancé continuent de s'impliquer. Il faut encourager les jeunes à garder le projet en vie », a affirmé M. Dicaire.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer