Casselman honore feu Denis Renaud

La série d'épreuves opposant les élus et employés... (Charles-Antoine Gagnon, collaboration spéciale)

Agrandir

La série d'épreuves opposant les élus et employés de Casselman à ceux de La Nation se sont déroulée dans la bonne humeur et la camaraderie.

Charles-Antoine Gagnon, collaboration spéciale

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Charles-Antoine Gagnon

Collaboration spéciale

Le Droit

La communauté de Casselman a rendu dimanche un hommage posthume à l'un des siens, l'ancien conseiller municipal Denis Renaud.

Le Village de Casselman a récemment proclamé le 29 mai comme étant la journée Denis-Renaud. Les commémorations se sont déroulées lors de la campagne de financement Dice Run du corps de cadets de Casselman, un des nombreux événements dans lesquels M. Renaud s'impliquait.

Une série d'épreuves opposant élus et employés municipaux de Casselman à ceux de la municipalité de La Nation ont eu lieu dans le cadre de cette journée de commémoration. L'équipe gagnante, celle de Casselman, exposera fièrement le drapeau de La Nation dans son bureau municipal à la suite des compétitions qui se sont déroulées dans la bonne humeur et la camaraderie.

Denis Renaud est décédé subitement en février dernier, à l'âge de 47 ans, à la suite d'un malaise cardiaque. L'homme d'affaires, propriétaire de la compagnie de promotion et de marketing Exit 66 Signs & Graphics, a travaillé et contribué au succès et au développement de nombreuses causes dans la région de Casselman. M. Renaud a été élu au conseil de Casselman en 2014. Il en était à son premier mandat.

«Un gars de communauté»

«C'est un homme qui s'impliquait dans tout», a résumé le maire de Casselman, Conrad Lamadeleine. 

«C'est un gars de communauté qui veut que les choses avancent. Un gars comme ça, tu ne retrouves pas ça dans toutes les communautés. Chez nous, on en a quelques-uns comme lui qui aiment donner de leur temps. Il fallait une journée pour l'honorer», a continué le maire Lamadeleine.

Plusieurs organisations, dont le corps de cadets 2804 Casselman et la Banque d'alimentation de Casselman, l'ont honoré lors de témoignages. Ce fut d'ailleurs une journée à la fois émouvante et empreinte de fierté pour Diane Renaud, veuve de Denis, qui a salué son esprit de leadership.

«Denis était impliqué pas mal partout dans le village auprès de nombreux organismes. Il donnait beaucoup de son temps avec le bénévolat. Savoir que mon mari était tant apprécié à Casselman, ça fait chaud au coeur», a-t-elle expliqué.

Michel Dupuis, complice de longue date de Denis Renaud dans l'organisation des campagnes de financement du corps de cadets de Casselman et «grand chum» de moto, a souligné l'ouverture de Denis lorsque venait le temps de s'impliquer dans diverses causes, dont la Course contre la drogue à Prescott-Russell et la voiture de course n° 8, construite, modifiée et entretenue par des élèves de 9e à la 12e année de l'école secondaire catholique de Plantagenet.

«Il était toujours là pour moi, a expliqué M. Dupuis. C'était plus qu'un ami. On avait une très belle chimie ensemble.»

Une plaque a été créée en mémoire de Denis Renaud. Elle sera remise chaque année à un cadet s'étant démarqué dans le leadership communautaire à titre bénévole.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer