Important incendie à l'Académie de hockey de l'Ontario

Le feu a débuté au deuxième étage, dans... (Courtoisie)

Agrandir

Le feu a débuté au deuxième étage, dans l'une des chambres de l'édifice qui abrite les dortoirs des élèves.

Courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Plus de 90 pensionnaires de l'Académie de hockey de l'Ontario ont échappé à un brasier qui a détruit une partie des dortoirs de leur établissement, jeudi soir, à Cornwall.

Plus de 90 pensionnaires de l'Académie de hockey de... (Courtoisie) - image 1.0

Agrandir

Courtoisie

L'incendie a été signalé aux pompiers en début de soirée, vers 18h40.

Le feu a débuté au deuxième étage, dans l'une des chambres de l'édifice qui abrite les dortoirs des élèves. Le vent et la fumée étaient tels qu'il a fallu déplacer la soixantaine de pensionnaires de la résidence pour personnes âgées voisine vers l'hôtel de l'autre côté de la rue pendant quelques heures, le temps de maîtriser les flammes. La moitié de l'édifice a été endommagée par le feu et l'eau.

À l'arrivée des pompiers, les jeunes athlètes avaient déjà évacué les lieux par autobus et avaient été relogés à l'hôtel Ramada Inn. Personne ne se trouvait à l'intérieur des dortoirs au moment de l'intervention.

Un casse-tête de logistique s'imposait aux directeurs de l'Académie, vendredi matin. Toujours à l'hôtel, tout le personnel, les directeurs et les professeurs comme les entraîneurs et certains parents d'élèves, tentaient de discuter avec diverses ambassades pour trouver un moyen de renvoyer chez eux le plus rapidement possible les nombreux élèves internationaux, dont les documents ont été anéantis par l'incendie.

De tous les élèves de l'établissement de renommée internationale, plus de 60% proviennent de 24 pays. Leurs âges varient entre 13 et 18 ans.

Le directeur du programme de hockey masculin, Patrick Turcotte, est allé faire un tour à l'Académie vendredi matin. «L'édifice est brûlé. Il y a pas mal de dommages, mais à la fin, personne n'a été blessé et tout le monde va bien», a-t-il assuré alors qu'il se trouvait lui-même à l'hôtel pour prêter main-forte à ses collègues.

La direction de l'établissement prévoit déjà utiliser ses autobus pour envoyer vers leurs ambassades respectives les élèves dont les passeports ont été brûlés.

Patrick Turcotte souligne la réponse généreuse de la population à la suite de cette catastrophe. «Nous avons eu de l'aide de toutes sortes de personnes. Le personnel de l'hôtel a été fantastique. Il y a même un visiteur de New York qui a couru chez Walmart pour acheter des breuvages et de la nourriture pour les jeunes qui restaient ici.»

Quant à savoir ce que l'Académie fera à la prochaine rentrée scolaire, M. Turcotte affirme que cette question n'a pas encore été soulevée. «Pour l'instant, nous allons continuer à aller de l'avant et à prendre soin des élèves jusqu'à la fin de la semaine prochaine.»

Vendredi aurait dû être la dernière journée de la période d'examens. Des 140 élèves, près d'une cinquantaine étaient déjà retournés chez eux pour les vacances estivales au moment de l'incendie.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer