Les CUPR veulent prolonger le bail du sentier récréatif

La gare de Bourget, aux abords du sentier... (Martin Brunette, LeDroit)

Agrandir

La gare de Bourget, aux abords du sentier récréatif, à Clarence-Rockland

Martin Brunette, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Les Comtés unis de Prescott et Russell (CUPR) souhaitent étirer à 25 ans l'entente de location du sentier récréatif intervenue avec VIA Rail, qui expire en 2020.

À l'origine, l'entente visait surtout à éviter de potentiels litiges dans l'éventualité où VIA Rail décidait d'utiliser à nouveau le chemin de fer.

Le président des CUPR, Guy Desjardins, cite en exemple la Cité de Clarence-Rockland, dont il est maire, pour réclamer un prolongement de la durée du bail de location. 

«Nous sommes prêts à investir dans la gare, mais il faudrait un bail plus long avec VIA Rail, parce que nous sommes propriétaires de l'édifice, et non du terrain. On ne voudrait pas qu'on nous revienne dans quatre ans en nous disant qu'il n'y a plus de contrat», a expliqué M. Desjardins, mercredi, lors de la présentation du rapport du comité de développement économique et touristique. 

Pour avoir lui-même vu passer plusieurs conseils à la table des CUPR, le directeur général Stéphane Parisien souligne qu'il s'agit d'un dossier qui traîne depuis belle lurette.

«On s'obstine sur ce dossier année après année sans issue, sans résolution et sans que ce soit acceptable pour tout le monde. On sait que le contrat se termine en 2020, mais nous allons régler ça avant pour que tout le monde s'entende sur ce qu'on veut et ce qu'on ne veut pas», a-t-il affirmé.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer