Le Théâtre de la Vieille 17 reçoit 24 600$

La Fondation Trillium a remis 24600$ au Théâtre... (Courtoisie)

Agrandir

La Fondation Trillium a remis 24600$ au Théâtre de la Vieille 17. Sur la photo: Paulette Hébert, de la Fondation Trillium; Jim McDonell, député provincial de Stormont-Dundas-South Glengarry; et Marie-Pierre Proulx, coordonnatrice du projet Sur le bout de la langue.

Courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le Théâtre de la Vieille 17 pourra s'appuyer sur une subvention de 24 600$ de la Fondation Trillium pour lancer le projet théâtral Sur le bout de la langue, à Cornwall.

Le projet Sur le bout de la langue est une action citoyenne et d'éducation artistique avec pour objectif de créer un engouement auprès de la communauté pour la lecture, notamment par le biais de textes franco-ontariens de même que par la tenue d'ateliers théâtraux.

«C'est un projet qu'on veut offrir surtout aux petites communautés et celles plus isolées. L'idée c'est d'arriver dans ces communautés et de créer de l'effervescence autour du fait français», a expliqué Ester Beauchemin, la directrice artistique et générale du Théatre de la Vieille 17.

En collaboration avec la troupe de théâtre communautaire l'Amalgame, le Théâtre de la Vieille 17 tâtera le terrain à Cornwall en visitant les écoles, les bibliothèques publiques ainsi que les salles communautaires.

Des artistes du Théâtre de la Vieille 17 s'y installeront et inviteront les enfants, adolescents, adultes et aînés à participer aux activités. En plus des quatre ateliers offerts en salle de classe aux élèves des niveaux élémentaire et secondaire de quatre écoles de la région, trois autres ateliers d'activités seront offerts gratuitement à la communauté.

Le projet a déjà suscité beaucoup d'intérêt à Cornwall. 

«On s'attendait à devoir travailler très fort pour attirer des participants. La réponse a toutefois été excellente. Nous avons toutes les clientèles que nous voulions rejoindre. Ça nous donne bon espoir pour le projet à long terme», d'indiquer Mme Beauchemin.

Une fois le projet implanté, les comédiens professionnels vont aussi parcourir la province pendant trois ans, à compter de 2017, afin d'offrir la même expérience aux villes et villages de l'Ontario français.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer