Jessup's Falls: l'appel d'Alfred-Plantagenet ne sera pas entendu à la CAMO

Le maire d'Alfred-Plantagenet, Fernand Dicaire... (Martin Brunette, Archives LeDroit)

Agrandir

Le maire d'Alfred-Plantagenet, Fernand Dicaire

Martin Brunette, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La Commission des affaires municipales de l'Ontario (CAMO) n'entendra pas l'appel logé par le canton d'Alfred-Plantagenet relativement au controversé site de Jessup's Falls parce que le ministère des Affaires municipales et du Logement n'a pas reçu l'avis de contestation à temps.

Joint par LeDroit vendredi, le maire Fernand Dicaire a indiqué que la demande d'appel n'a tout simplement pas été acheminée au bon endroit. Elle a été envoyée à la CAMO, alors qu'elle aurait dû être expédiée au ministère des Affaires municipales et du Logement, a-t-il fait savoir.

«Il y a d'autres recours que nous allons mettre en branle et on va regarder les démarches à suivre. On veut s'assurer d'avoir une représentation à la CAMO», a-t-il ajouté.

Le conseil discutera du sujet prochainement dans le cadre d'un huis clos.

La municipalité souhaitait interjeter appel afin que l'identification de la réserve d'agrégat à l'escarpement de Jessup's Falls soit retirée du Plan officiel des CUPR, là où une usine d'asphalte pourrait être implantée.

Site fragilisé 

L'intervention du canton d'Alfred et Plantagenet avait pour but de protéger un site fragile comportant entre autres plusieurs puits.

Néanmoins, le site de Jessup's Falls fait toujours l'objet d'un appel à la CAMO de la part d'une quinzaine de citoyens.

Quelques mois pourraient s'écouler avant que la cause ne soit entendue. Une décision pourrait être rendue vers la fin de l'année.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer