La Nation veut améliorer son service des loisirs

La conseillère Marie-Noëlle Lanthier.... (Martin Brunette, LeDroit)

Agrandir

La conseillère Marie-Noëlle Lanthier.

Martin Brunette, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le conseil municipal de La Nation poursuit ses efforts pour améliorer l'efficacité de son service de loisirs. La municipalité fera bientôt appel aux services d'un expert-conseil pour compléter un examen objectif du fonctionnement du service.

Le consultant devra rédiger un rapport final, à être présenté au conseil d'ici la mi-août, qui fera entre autres état de la situation actuelle du service. Le rapport devra également inclure des recommandations qui permettront d'améliorer l'efficacité dans l'utilisation des ressources consacrées aux loisirs et d'assurer la qualité des services.

« On veut savoir ce que la municipalité possède en fait de ressources en loisirs. Nous sommes déjà allés chercher la rétroaction du public. Maintenant, il faut savoir quoi faire avec ces renseignements », a précisé la conseillère Marie-Noëlle Lanthier.

Au début de 2015, la municipalité a sondé la population sur les besoins en loisirs. Des consultations publiques avaient été organisées par la suite durant l'été.

L'expert-conseil devra notamment tenir compte des discussions tenues en public dans la préparation de son rapport. À cela s'ajoutent aussi une évaluation du service et le fonctionnement du personnel.

« Avec les services qu'on offre, n'y aurait-il pas moyen d'être plus efficace? questionne Mme Lanthier. Il y aurait peut-être moyen de réaliser certaines économies et de créer des partenariats ».

Le consultant sera chargé de rencontrer les bénévoles en loisirs, les employés municipaux de même que les membres du conseil afin de recueillir les suggestions, leur recommandation tout en identifiant les lacunes.

Les conseillers Francis Brière et Marie-Noëlle Lanthier ont également insisté pour ajouter l'état des infrastructures de loisirs à la liste du mandat de l'expert-conseil.

« Ce sont des renseignements qui devraient figurer dans le rapport. Lorsque vient le temps de préparer le budget, ce serait utile d'avoir une idée où dépenser l'argent dans les infrastructures pour les loisirs », a fait valoir le conseiller Francis Brière.

À la fin, ce rapport devrait permettre au conseil d'être mieux outillé dans la prise de décisions quant au financement des loisirs lors du prochain exercice budgétaire

En 2015, les dépenses pour les services de loisirs se chiffraient à plus de 930 000 $. La municipalité peine notamment à éponger les déficits surtout en ce qui concerne les salles communautaires.

Dans le cadre du sondage, plusieurs participants avaient d'ailleurs exprimé leur crainte quant à la fermeture éventuelle de certains centres communautaires.

« Il faut trouver des solutions à long terme qui permettront de hausser le taux d'utilisation des infrastructures », d'ajouter la conseillère Marie-Noëlle Lanthier.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer