Des citoyens se tournent vers la CAMO

Des résidents de Plantagenet tentent d'empêcher un projet... (Martin Brunette, LeDroit)

Agrandir

Des résidents de Plantagenet tentent d'empêcher un projet d'usine d'asphalte dans l'escarpement Jessup's Falls.

Martin Brunette, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La Commission des affaires municipales de l'Ontario (CAMO) a reçu plusieurs lettres provenant de citoyens de Plantagenet, avant la date limite, lundi, pour faire appel de la décision de la province concernant l'identification de la réserve d'agrégat à l'escarpement de Jessup's Falls.

Membre du mouvement Non au zonage pour asphalte à Plantagenet (NZAP), Madeleine Lemieux, une résidente de Plantagenet, a elle-même déposé plusieurs lettres s'opposant à la modification imposée au Plan officiel des Comtés unis de Prescott et Russell (CUPR) par le ministère des Affaires municipales et du Logement.

« Le but est d'en appeler de la décision de la province, mais également de savoir sur quoi le ministère s'est basé pour annuler la décision des maires », a précisé Mme Lemieux.

En août dernier, les maires des CUPR avaient retiré l'escarpement de Jessup's Falls du Plan officiel des Comtés unis, après avoir entendu les commentaires et présentations d'experts traitant de la fragilité du sol de ce secteur. La province l'avait par la suite réintroduit au plan qui entre en vigueur ce mardi, à l'exception des points qui feront l'objet d'une contestation.

La CAMO révisera les formules d'appels pour ensuite établir la date, le lieu et tous les détails des procédures pour entendre les causes, ce qui pourrait prendre des mois. Une décision pourrait être rendue vers la fin de l'année.

Pour le groupe NZAP, le but de l'exercice n'est pas d'empêcher l'arrivée de l'usine d'asphalte que compte implanter la compagnie PB Paving & Landscaping.

« Nous ne sommes pas contre les usines d'asphalte ni le développement économique, assure Mme Lemieux. L'escarpement Jessup's Falls n'est pas l'endroit pour ce type d'entreprise. Les gens le savent et, surtout, les experts nous confirment que les risques de contamination des puits et de la rivière sont très élevés. »

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer