Casselman: pas d'éléction partielle pour le siège de Denis Renaud

Le conseil municipal de Casselman choisira le prochain... (Martin Brunette, LeDroit)

Agrandir

Le conseil municipal de Casselman choisira le prochain conseiller pour combler le siège laissé vacant suite au décès de Denis Renaud.

Martin Brunette, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les citoyens de Casselman ne seront pas appelés à se prononcer sur le choix du conseiller qui comblera le siège laissé vacant suite au décès de Denis Renaud.

Les élus ont déclaré officiellement, mardi, le siège de M. Renaud vacant et se chargeront de nommer le prochain conseiller. Un appel de candidature sera lancé prochainement.

Rappelons que le 9 février dernier, le conseiller Denis Renaud est décédé subitement, à l'âge de 47 ans, suite à un malaise cardiaque.

Selon la Loi sur les municipalités, le siège doit être comblé dans les 60 jours suivant la date de déclaration de vacance. 

La municipalité a deux options, soit de tenir une élection partielle pour pouvoir combler le poste ou de nommer une personne qui a consenti à accepter la charge si elle est nommée.

Le choix de nommer un candidat est une option qu'a appuyé d'emblée le conseiller Michel Desjardins.

«J'appuie cette option parce que ça donne une transparence au conseil et ensemble, les élus, on va choisir le candidat ou la candidate», a souligné M. Desjardins.

«C'est une excellente idée», a ajouté le maire Conrad Lamadeleine.

La municipalité publiera et établira une certaine forme de processus de présélection et de sélection des candidats pour ensuite examiner et décider qui nommer à partir de la liste des candidats intéressés.

«Ça ressemblera à une offre d'emploi pour un poste à la municipalité», a précisé la greffière Marielle Dupuis.

Celle-ci ajoute que les candidatures pour le poste de conseiller seront reçues jusqu'au 31 mars. Le choix du candidat sera fait dans le cadre d'une réunion au mois d'avril. Lors des élections municipales de 2014, les candidats Tanya Bériault, Raymond Levac et Karine Millette convoitaient notamment un siège de conseiller.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer