Carrefour santé Limoges: première pelletée de terre en avril

À l'avant: le conseiller Marcel Legault; la présidente... (Martin Brunette, LeDroit)

Agrandir

À l'avant: le conseiller Marcel Legault; la présidente du comité de bénévoles Shirley Racine; la conseillère Marie-Noëlle Lanthier. À l'arrière: le député provincial Grant Crack; l'adjoint au député fédéral Francis Drouin, Jérémy Gauthier; le conseiller Francis Brière; le maire François St. Amour; le président de Saint Joseph Developments, Vincent Detillieux; et le conseiller Marc Laflèche.

Martin Brunette, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La première pelletée de terre pour la construction du Carrefour santé Limoges, dans la municipalité de La Nation, aura lieu en avril.

C'est ce qu'a confirmé la présidente du comité de bénévoles, Shirley Racine, vendredi, dans le cadre du dévoilement du futur site.

Après plus de quatre années de travail acharné, le carrefour de santé communautaire ouvrira dès l'automne au 601, chemin Limoges. Le projet représente un investissement d'environ 5 millions $.

«Il y a un peu plus de quatre ans, un petit groupe de citoyens s'est rassemblé avec le rêve d'amener une clinique familiale à Limoges. Aujourd'hui, notre vision a pris de l'ampleur et nous envisageons un carrefour santé qui offrira sous un même toit un grand nombre de services reliés à la santé», a affirmé Mme Racine.

L'entrepreneur Vincent Detillieux, président de Saint Joseph Developments, a investi beaucoup de ressources dans le projet.

«Nous sommes heureux de réaliser le rêve d'une communauté. À titre de résident de Limoges, je suis fier de ce projet et j'ai hâte que ma famille et toutes les familles d'ici bénéficient des bons services qui y seront offerts», a affirmé M. Detillieux.

Le Carrefour regroupera une clinique sans rendez-vous, un dentiste, un chiropraticien, un nutritionniste, un massothérapeute et un spécialiste des soins des pieds, tandis que d'autres services s'ajouteront avec le temps.

Pour l'instant, il est question d'un bâtiment de 18 500 pieds carrés. Les pourparlers se poursuivent avec la province pour sécuriser les fonds nécessaires à l'ajout d'un édifice de 12 000 pieds carrés pour la clinique familiale et la clinique sans rendez-vous.

«Nous savons qu'il y a une réelle volonté de la province et du Réseau local d'intégration des services de santé (RLISS) de Champlain de travailler avec nous pour trouver la meilleure solution pour la communauté», a précisé Mme Racine.

Elle ajoute que le travail se poursuit pour attirer d'autres professionnels de la santé. L'aide pourrait notamment provenir de la province qui, dans son budget présenté cette semaine, prévoit 85 millions $ sur trois ans pour le recrutement et la rétention d'intervenants en santé dans les communautés rurales.

«C'est exactement ce qu'on essaie de faire ici», a souligné le maire de La Nation, François St. Amour.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer