Dix-huit mois cruciaux pour le diocèse d'Alexandria-Cornwall

L'archevêque d'Ottawa, Mgr Terrence Prendergast... (Patrick Woodbury, Archives LeDroit)

Agrandir

L'archevêque d'Ottawa, Mgr Terrence Prendergast

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le diocèse d'Alexandria-Cornwall accueillera un nouvel évêque ou il sera fusionné au diocèse d'Ottawa. Voilà deux avenues qu'explorera l'archevêque Terrence Prendergast au cours des 18 prochains mois.

À la tête de l'archidiocèse d'Ottawa, Mgr Prendergast a récemment été nommé administrateur apostolique du diocèse d'Alexandria-Cornwall, à la suite du départ de Mgr Marcel Damphousse pour Sault-Sainte-Marie.

«Ma tâche dans les prochains mois sera de réfléchir avec les prêtres et les fidèles du diocèse pour savoir comment mieux desservir la région. La décision n'a pas été prise, mais on se penche sur la question d'une fusion avec le diocèse d'Ottawa», souligne Mgr Prendergast.

Il ajoute que les discussions entourant une possible fusion avec le diocèse ont cours depuis plus d'une dizaine d'années.

«J'ai rencontré des fidèles et des prêtres en leur soulignant dès le départ que la fusion serait considérée et ils n'étaient pas surpris», d'ajouter l'archevêque.

Une des raisons qui tend à favoriser l'union des deux diocèses sera la difficulté à trouver un évêque capable de s'adresser dans les deux langues officielles puisque le diocèse d'Alexandria-Cornwall est bilingue. Le choix de prêtre est donc limité.

«Il faut aussi mentionner que c'est un petit diocèse. Les églises desservent bien les fidèles, mais il y a toujours la question de croissance du nombre de pratiquants. On s'attend à une diminution durant les prochaines années», explique Mgr Prendergast.

Une question de démographie

Depuis plusieurs années, la tendance qui se dessine est celle d'un mouvement démographique vers les grands centres urbains.

«Il y a toujours des changements démographiques qui font en sorte qu'il faut regarder la situation et étudier les possibilités qui s'offrent. Plusieurs déménagent ou vont étudier à Ottawa et ne reviennent pas», a fait valoir Mgr Prendergast, expliquant ainsi sa préférence pour une fusion avec le diocèse d'Ottawa.

Il s'agit également, selon l'archevêque, d'une façon de protéger les fidèles francophones. Le diocèse d'Alexandria-Cornwall appartient à la province ecclésiastique de Kingston qui comprend les diocèses de Peterborough et de Sault-Sainte-Marie comprenant des populations majoritairement anglophones.

«Les francophones d'Alexandria-Cornwall sont voisins des francophones des Comtés unis de Prescott et Russell et d'Ottawa. C'est une préservation de la francophonie», a fait valoir l'archevêque.

Mgr Prendergast entend présenter sa recommandation au pape François en juin 2017.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer