Hawkesbury se passera de directeur général

Une majorité de conseillers préfère un contact direct... (Martin Brunette, LeDroit)

Agrandir

Une majorité de conseillers préfère un contact direct avec l'administration de la Ville de Hawkesbury plutôt que l'intermédiaire d'un directeur général.

Martin Brunette, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le siège de directeur général demeurera vacant à Hawkesbury. Une majorité du conseil en a décidé ainsi lundi.

Une résolution pour entamer le processus d'embauche d'un directeur général a été proposée par le conseiller Daniel Lalonde.

Dès son entrée en fonction, en 2014, le conseil municipal avait aboli le poste de directeur général permettant des économies de plus de 100 000$.

«Le premier facteur qui m'amène à apporter cette résolution-là, c'est le facteur temps. En l'absence d'un directeur général, nous avons été appelés à faire plusieurs tâches qui, selon moi, étaient des tâches administratives», a souligné le conseiller Daniel Lalonde.

En lieu et place d'un directeur général, le conseil avait opté pour implanter un système de comités.

Selon le conseiller Daniel Lalonde, le poste est aujourd'hui devenu nécessaire. «Je pense qu'avec un directeur général, on pourrait limiter le nombre de rencontres et s'occuper de tâches qui sont un peu plus politiques», a-t-il affirmé en ajoutant qu'en l'absence d'un administrateur, les gestionnaires de services ne peuvent pas se référer à personne. Il n'y a pas de superviseur.

«Est-ce que c'est vraiment le rôle d'un comité d'agir à titre de directeur général?» a lancé M. Lalonde.

Le directeur général pourrait également agir à titre de directeur du développement économique, estime l'élu.

Le conseiller Michel Thibodeau a également annoncé son appui à l'embauche d'un directeur général.

«Depuis la formation des comités, j'ai l'impression que nous (les membres du conseil) faisons plus d'administration, et ce n'est pas toujours bon pour notre Ville. Ce n'est pas le rôle des membres du conseil», a-t-il affirmé.

De son côté, le conseiller Pierre Ouellet souligne que la municipalité se porte mieux depuis la formation des différents comités.

«Les membres de l'administration sont bien heureux d'avoir un contact direct avec les élus. Une des raisons principales des comités était de favoriser la communication», a affirmé M. Ouellet.

Pour sa part, la mairesse Jeanne Charlebois a qualifié de remarquable le travail fait entre l'administration et les élus dans la dernière année.

«Il y a eu beaucoup de travail d'équipe accompli par les deux tables sans l'intervention d'un directeur général. Oui, ça a demandé beaucoup de travail», a indiqué Mme Charlebois.

Au final, les conseillers Michel Thibodeau et Daniel Lalonde ont voté en faveur de la résolution visant l'embauche d'un directeur général, alors qu'André Chamaillard, Pierre Ouellet, Yves Paquette, Johanne Portelance et Jeanne Charlebois ont voté contre.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer