L'Ontario pave la voie à une usine d'asphalte à Plantagenet

La province a retiré un obstacle qui se... (Archives LeDroit)

Agrandir

La province a retiré un obstacle qui se dressait devant le projet d'usine d'asphalte à Plantagenet, dans l'Est ontarien.

Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le gouvernement de l'Ontario a retiré un obstacle qui se dressait devant le projet d'usine d'asphalte à Plantagenet, dans l'Est ontarien.

Le ministère des Richesses naturelles et des Forêts de l'Ontario va à l'encontre d'une décision des Comtés unis de Prescott et Russell (CUPR), en incluant la ressource d'agrégats de l'escarpement de Jessup's Falls dans le nouveau Plan officiel du gouvernement régional.

Le terrain visé redevient ainsi adéquat pour la construction d'une usine d'asphalte proposée par le promoteur Pierre Bernard, propriétaire de PB Paving & Landscaping, à Plantagenet.

«Nous avons obtenu une décision verbale de la part de la province sur cette ressource d'agrégats. Nous n'avons pas reçu l'ébauche de la décision écrite, mais on nous a indiqué ce qui s'en venait», a affirmé le directeur de l'urbanisme et de la foresterie des CUPR, Louis Prévost.

Rappelons qu'en avril dernier, dans le cadre de l'élaboration de leur Plan officiel, les élus des CUPR avaient voté pour retirer la désignation de zone de ressource d'agrégats du site envisagé pour accueillir l'usine d'asphalte. Le mouvement d'opposition avait applaudi cette décision, tandis que PB Paving & Landscaping menaçait de faire appel à la Commission des affaires municipales de l'Ontario (CAMO).

La balle se retrouve maintenant dans le camp des élus, qui pourraient à leur tour décider d'envoyer le dossier devant la CAMO.

De son côté, le maire d'Alfred-Plantagenet, Fernand Dicaire, entend prendre connaissance de la décision du gouvernement ontarien lorsque celle-ci sera écrite.

«Je vais consulter mon conseil municipal, parce que je suis une voix parmi sept, explique M. Dicaire. Il y a toujours une possibilité qu'ici, au conseil des CUPR, les maires décident de s'opposer aux modifications apportées par la province au Plan officiel. Il faut aussi tenir compte de la position de nos résidents.»

Quatre ans d'opposition

Déjà quatre années se sont écoulées depuis que les citoyens d'Alfred-Plantagenet ont eu vent du projet d'usine d'asphalte.

En septembre 2012, plus de 400 résidents s'étaient joints à une réunion publique afin de manifester leur opposition au projet.

Madeleine Lemieux, une opposante au projet, souhaite également prendre connaissance de l'avis écrit du ministère ontarien. «On veut savoir comment la province en est venue à appuyer ce revirement de la recommandation des maires des comtés unis et, ensuite, voir quelles options s'offrent à nous pour renverser cette décision. Nous continuons d'affirmer que la réserve d'agrégat Jessup's Falls ne peut pas être exploitée de façon sécuritaire. Donc, elle ne devrait pas se retrouver au plan officiel.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer