Casselman pourrait perdre une subvention pour son nouveau logo

Le logo actuel de Casselman...

Agrandir

Le logo actuel de Casselman

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le conseil municipal de Casselman a vraisemblablement manqué une occasion d'obtenir du financement de la province.

C'est du moins l'avis du nouveau directeur général Daniel Gatien, qui proposait d'accorder un contrat pour l'étude de la marque et logo de la municipalité pour un montant de 33 100$. Cette somme serait remboursée en partie grâce à un octroi d'environ 25 000$ offert par le ministère de l'Agriculture, de l'Alimentation, et des Affaires rurales. Cela couvrirait environ 50% des coûts du projet, qui inclut également un montant de 18 500$ pour la révision de la page Web de la municipalité.

Prochainement, Casselman doit également procéder au renouvellement de l'image et du logo qui fait partie des initiatives du Document-clé de la municipalité, qui traite principalement des besoins de la communauté.

«Nous sommes aujourd'hui en 2016 et il faut donner une nouvelle marque à la municipalité. Ce qu'on a actuellement, ce n'est pas un logo, c'est plutôt les armoiries qui datent des années 1980», a indiqué Daniel Gatien.

Le conseil a toutefois décidé de ne pas aller de l'avant, préférant plutôt procéder à des appels d'offres.

«Pour ma part, je trouve que 33 000$, c'est un gros montant. Je pense qu'on devrait faire des appels d'offres», a affirmé pour sa part le conseiller Michel Desjardins.

Le directeur général a tenu à rappeler cependant que l'octroi est issu d'une entente avec le ministère signé le 29 juillet 2015.

«Si on commence à modifier l'entente, on pourrait perdre la subvention et ça pourrait également miner nos chances d'obtenir d'autres subventions de la province à l'avenir», a averti Daniel Gatien, qui a ajouté que les coûts du projet sont semblables aux autres municipalités qui ont également revu leur image et leur logo.

Quoi qu'il en retourne, le village de Casselman devrait bientôt avoir un nouveau logo. Un comité serait formé pour une étude et le public serait également consulté dans le cadre du processus.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer