Inauguration du Manoir Rockland

(À l'avant) Nancy Barreira, directrice générale du Manoir... (Martin Brunette, LeDroit)

Agrandir

(À l'avant) Nancy Barreira, directrice générale du Manoir Rockland, procède à la coupe du ruban en compagnie de quatre résidents. (Au centre) Robert Lemay, copropriétaire, Guy Desjardins, maire de Clarence-Rockland, George Lemay, copropriétaire, Dr Paul Roumeliotis et René Campeau, ancien conseiller municipal. À l'arrière, on aperçoit le député fédéral, Francis Drouin, Gilles Léger, maître de cérémonie, Grant Crack, député provincial et Mario Zanth, conseiller municipal.

Martin Brunette, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

«Mission accomplie», s'est exclamé le promoteur Robert Lemay tout juste avant de couper le ruban pour marquer l'inauguration de la maison de retraite Manoir Rockland, dimanche, à Rockland.

C'est devant plus 500 personnes, incluant les députés fédéral et provincial de Glengarry-Prescott-Russell, Francis Drouin et Grant Crack et le maire, Guy Desjardins, que le promoteur de la Cité de Clarence-Rockland a souligné l'achèvement de son projet évalué à environ 21 millions $. «Finalement, on est ouvert. C'est une journée qui s'est fait beaucoup attendre», a affirmé M. Lemay en évoquant un processus ardu, s'étalant sur plus de trois ans, pour obtenir toutes les approbations nécessaires. Le projet avait connu des retards notamment lors de la demande de changement de zonage. D'ailleurs, à un moment il était question de construire la maison de retraite dans le secteur de Kanata plutôt que Rockland. Les discussions ont toutefois été fructueuses avec la Cité de Clarence-Rockland par la suite.

Le Manoir Rockland, qui compte 109 appartements, emploie environ une soixantaine d'employés incluant une vingtaine d'employés du domaine des soins infirmiers. On y retrouve également des installations à la fine pointe de la technologie vouées à la santé et au bien-être des résidents. Les premiers résidents ont d'ailleurs été accueillis au mois de novembre 2015. Déjà, on parle d'un taux d'occupation de 40%. «Les appartements partent vite, ce qui nous amène déjà à planifier la phase deuxième du projet d'ici un an ou deux», a fait savoir Robert Lemay.

Deuxième phase

La deuxième phase du projet, évaluée à plus de 12 millions de dollars, comprendrait l'ajout d'une trentaine de chambres et la construction d'une douzaine de condos qui seraient reliés au bâtiment principal. À la fin, environ 75 personnes seraient employées au Manoir Rockland.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer