Le bilan ne s'améliore pas

Le bilan en matière de conduite avec facultés affaiblies ne s'améliore pas dans... (Etienne Ranger, Archives LeDroit)

Agrandir

Etienne Ranger, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le bilan en matière de conduite avec facultés affaiblies ne s'améliore pas dans l'Est ontarien. C'est du moins ce que révèlent les résultats de la campagne RIDE (Reduce Impaired Driving Everywhere) menée du 23 novembre au 2 janvier.

Dans le secteur de Hawkesbury, la Police provinciale de l'Ontario (PPO) a établi 67 points de contrôle, qui ont mené à l'arrestation de six personnes pour conduite avec les facultés affaiblies. L'an dernier, quatre personnes avaient été arrêtées. À cela s'ajoutent quatre autres automobilistes qui ont vu leur permis de conduire suspendu parce que leur taux d'alcoolémie se situait entre 0,05 et 0,08. 

Ces conducteurs peuvent perdre le droit de prendre le volant pour une période variant de trois à 30 jours, selon leurs antécédents.

De son côté, le détachement de Russell a mis en place 70 points de contrôle dans les six dernières semaines de l'année. Au total, 10 automobilistes ont été accusés en lien avec l'alcool au volant, un bilan similaire à l'an dernier.

Le détachement de Stormont-Dundas et Glengarry (SDG) rapporte un bilan légèrement meilleur que l'année dernière. Dans le cadre de la campagne RIDE, cinq conducteurs ont été accusés de conduite avec facultés affaiblies, alors que neuf conducteurs l'avaient été l'an dernier. De plus, les policiers ont suspendu les permis de conduire de quatre automobilistes, comparativement à 15 l'an dernier.

«Bien qu'il soit encourageant de voir une baisse dans les infractions liées à la conduite avec facultés affaiblies, il y en a toujours qui font les mauvais choix», a commenté le commandant du détachement de SDG, Brandan MacDonald. Il ajoute que les points de contrôle se poursuivront afin de dissuader ce comportement aux conséquences trop souvent tragiques.

Par ailleurs, les agents de la PPO sont maintenant formés et outillés pour identifier les conducteurs dont les facultés sont affaiblies par la drogue.

Sur l'autre rive

De l'autre côté de la rivière, les services policiers du Québec ont dévoilé le bilan de la quatrième édition de l'opération VACCIN (Vérification accrue de la capacité de conduite - Intervention nationale), qui a eu lieu du 26 novembre au 3 janvier.

À Gatineau, plusieurs barrages routiers, ainsi que plusieurs interceptions sur route ont eu lieu, menant à un total de 54 personnes arrêtées pour avoir conduit avec les capacités affaiblies par l'alcool ou les drogues.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer