L'année 2015 dans l'Est ontarien

Un personnage, un lieu, un mot, un chiffre et une résolution. Bilan d'une année... (Archives LeDroit)

Agrandir

Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Un personnage, un lieu, un mot, un chiffre et une résolution. Bilan d'une année et de ses rebondissements dans l'Est ontarien.

Un personnage: Francis Drouin

Un personnage, un lieu, un mot, un chiffre... (Etienne Ranger, Archives LeDroit) - image 3.0

Agrandir

Etienne Ranger, Archives LeDroit

L'année 2015 a été marquée par la fameuse marée rouge libérale du 19 octobre, qui a ouvert la porte de la Chambre des communes à un jeune politicien de Hawkesbury, Francis Drouin.

Avec une avance de près de 11 000 voix, il a ravi le siège de la circonscription de Glengarry-Prescott-Russell au député conservateur sortant Pierre Lemieux, qui sollicitait un quatrième mandat.

Malgré ses 32 ans, le nouveau député baigne dans la politique depuis son plus jeune âge. Il est le fils d'Yves Drouin, ancien maire de Hawkesbury. À l'âge de 16 ans, il rejoint les rangs de jeunes libéraux de sa circonscription avant d'en assumer la présidence.

Un lieu: Collège d'Alfred

Un personnage, un lieu, un mot, un chiffre... (Martin Brunette, Archives LeDroit) - image 5.0

Agrandir

Martin Brunette, Archives LeDroit

Le Collège d'Alfred a reçu de bonnes nouvelles 2015, même si on cherche toujours une solution à long terme pour assurer sa survie.

En mars, on a appris que le collège La Cité assura la formation en agroalimentaire en 2015-2016.

L'établissement, qui portera désormais le nom d'Institut de formation et de recherche agroalimentaire (IFRA), a été inauguré le 22 octobre. Au même moment, La Cité a annoncé la création d'un partenariat avec l'Institut universitaire de technologie Lyon, qui permettra aux étudiants du programme Gestion de la nutrition et des services alimentaires d'être admis à la 3e année du baccalauréat en nutrition en France.

Pendant ce temps, aux Comtés unis de Prescott et Russell, on discute de la mise sur pied du projet du Centre d'innovation et de transformation agroalimentaire. Il s'agit d'un projet de 10 millions $ qui serait intégré à l'IFRA et générerait des revenus permettant d'assurer la gestion et la viabilité de l'édifice du Collège d'Alfred.

Un mot: éoliennes

Un personnage, un lieu, un mot, un chiffre... (Etienne Ranger, Archives LeDroit) - image 7.0

Agrandir

Etienne Ranger, Archives LeDroit

Deux projets de parc éolien ont donné lieu à de vifs débats dans les villages de Saint-Isidore et St-Bernardin.

Le 5 août, plus de 500 personnes ont envahi la salle communautaire Calédonia, à St-Bernardin, à l'initiative du mouvement Sauvons La Nation. Le 10 août, la municipalité de la Nation s'est déclarée «communauté non consentante aux éoliennes».

Par la suite, le mouvement Sauvons La Nation a demandé au conseil de rescinder toutes les résolutions appuyant les projets, ce qui est fait le 20 octobre. Malgré ses nombreuses avancées dans le dossier, Sauvons La Nation attend toujours de connaître les projets qui auront été retenus par la Société indépendante d'exploitation du réseau d'électricité, l'organisme qui gère l'octroi des projets dans le cadre du Programme d'approvisionnement de grands projets d'énergie renouvelable.

L'annonce des projets, qui devait avoir lieu en décembre, a été reportée à mars 2016.

Un chiffre: 2

Un personnage, un lieu, un mot, un chiffre et une... (Archives LeDroit) - image 9.0

Agrandir

Archives LeDroit

Lancé en grande pompe le 5 novembre 2012, le projet du Village d'antan franco-ontarien ne sera pas complété en 2015 comme envisagé initialement, mais plutôt dans deux ans, si cette fois tout se déroule comme prévu.

Au départ, le village devait être construit au coût de 8 millions $. Ce montant a été revu à la baisse, soit 3,4 millions $, alors que les promoteurs peinent à trouver l'appui financier requis pour bâtir le village sur le site de la fromagerie Saint-Albert. Jusqu'à maintenant, une somme d'un peu plus de 1,2 million $ a été amassée.

L'ouverture du village devait coïncider avec les célébrations du 400e anniversaire de présence française en Ontario, ce qui n'aura finalement pas été le cas. Qui plus est, le village n'a pas reçu un sou des 5,9 millions $ alloués par Queen's Park dans le cadre des célébrations.

Malgré les obstacles, le président du conseil d'administration du Village d'antan franco-ontarien, Robert Laplante, entend maintenir les efforts en faisant appel à tous les paliers de gouvernement durant la prochaine année.

Une résolution: une route 17/174 à quatre voies

Guy Desjardins, président des CUPR... (Martin Brunette, LeDroit) - image 11.0

Agrandir

Guy Desjardins, président des CUPR

Martin Brunette, LeDroit

Au sommet de la pile de dossiers du nouveau président des Comtés unis de Prescott et Russell (CUPR), Guy Desjardins, on retrouve l'élargissement à quatre voies de la route 17/174.

Cette dernière représente une pierre d'achoppement pour le développement économique dans les communautés riveraines de Prescott et Russell.

Lors d'une consultation sur l'étude environnementale pour l'élargissement de la route, tenue le 23 avril, à Clarence Creek, les gens ont exprimé la crainte que le projet soit repoussé au-delà de 2030. C'est du moins ce que propose le plan directeur des transports de la Ville d'Ottawa.

Constatant une réticence de la part de la capitale à s'impliquer dans le projet, les CUPR ont pris les devants pour demander à la province de reprendre la responsabilité de ce chemin de comté.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer