Un dernier village de Noël pour Lucie Lortie

Lucie Lortie devant le village du Canadien, derniers... (Martin Brunette, LeDroit)

Agrandir

Lucie Lortie devant le village du Canadien, derniers vestiges qui resteront dans sa famille.

Martin Brunette, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Chose promise, chose due. Le village de Noël de Lucie Lortie et feu Gerry Lacroix pourra être admiré jusqu'à la fin janvier, pour une 10e et dernière année. C'est un engagement que le couple de Bourget avait pris à l'époque.

Avec la présentation de cette dixième édition du village miniature, Mme Lortie veut rendre hommage à son mari décédé des suites d'un cancer en juillet 2013. «On s'était entendu, Gerry et moi, qu'on ferait le village pour au moins 10 ans. Après son décès, je me suis dit que j'allais continuer. Je suis certaine que là-haut, il est fier de moi...»

Dès la fin d'octobre, la femme de Bourget s'est mise à la tâche de recréer le village de Noël en y consacrant plusieurs centaines d'heures. À la fin, pas moins de 200 petites structures et plusieurs petits personnages peuplent le village de Noël.

«C'est beaucoup de travail et bien que Gerry est avec moi en esprit, ça demande beaucoup d'efforts physiques et de temps. Ça me fait de la peine d'arrêter parce que j'adore ça, mais il vient un moment ou on doit tourner la page», ajoute Mme Lortie.

«On s'était entendu Gerry et moi qu'on ferait le village pour au moins 10 ans. Après son décès, je me suis dit que j'allais continuer. Je suis certaine que là-haut, il est fier de moi.»

Lucie Lortie

La résidente de Bourget a pu compter sur l'aide de son petit-fils Justin, qui a notamment contribué à ériger le fameux village du Canadien de Montréal, un clin d'oeil à son grand-père Gerry, grand partisan du Tricolore.

Cette portion du village restera dans la famille, puisque le petit Justin en héritera. Plusieurs autres structures ont déjà été vendues.

«Ce n'est pas facile de voir mes petites maisons partir. Si je m'écoutais, je garderais tout», souligne Mme Lortie

Il faut dire qu'une passion aussi grande ne s'éteindra pas complètement. Il y aura toujours un village de Noël de moins grande envergure dans le sous-sol de Lucie Lortie.

«Je garde mes structures préférées pour faire, un village qui sera admiré par ma famille. Mon petit Justin m'a dit quelque chose de très touchant. Il m'a dit que lorsque je ne serai plus là, il fera un village en souvenir de moi», a-t-elle raconté.

Une oeuvre caritative

Chaque année, les gens qui visitent le village de Noël sont invités à faire un don pour une oeuvre caritative.

Plus de 8000$ ont été amassés depuis 2009. Cette année, l'argent récolté ira à la Société canadienne du cancer.

Les gens qui désirent visiter le village ont jusqu'à la fin du mois de janvier pour le faire en composant le 613-487-3724 ou en envoyant un courriel à Mme Lortie.

Depuis 2009, le village a été admiré par plus d'un millier de curieux.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer