Projet de dôme sportif à Russell

Le dôme du stade Hébert où s'entraînent les Carabins... (Archives, La Presse)

Agrandir

Le dôme du stade Hébert où s'entraînent les Carabins de l'Université de Montréal.

Archives, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le canton de Russell pourrait avoir son dôme sportif dès 2016. Le conseil municipal a donné le feu vert à l'administration pour entreprendre la planification de la construction de cette installation à un coût n'excédant pas 3 millions $.

Pour l'instant, un des sites envisagés est situé près du centre multiservice de Valoris pour enfants et adultes de Prescott-Russell et du concessionnaire Embrun Ford.

Les dimensions du dôme n'ont pas encore été précisées. Tout dépendra de la réponse des entrepreneurs à la suite de la demande d'expression d'intérêt qui devrait être rendue publique par la municipalité d'ici la mi-février.

En ce qui a trait au financement, un montant d'un peu plus d'un million de dollars proviendrait des frais développement. Une demande de financement a également été faite auprès de la Fondation Trillium de l'Ontario.

Le reste des coûts serait assumé par des collectes de fonds organisées par le groupe communautaire Kin Club de Russell. Ce groupe est d'ailleurs l'instigateur du projet qui mijote depuis plus d'un an.

Le Kin Club de Russell avait d'abord proposé d'entreprendre seul les démarches auprès des compagnies pour la construction et la gestion du site. La municipalité a plutôt choisi de gérer elle-même les processus de construction et de gestion pour des raisons légales.

Peu importe qui est responsable de la construction, Doug Anthony, du Kin Club de Russell, se réjouit du fait que le projet avance.

«De notre côté, nous allons les (les municipalités) aider de toutes les manières possible avec diverses collectes de fonds», a souligné M. Anthony.

Ce dernier est impliqué dans le projet du dôme sportif depuis le début. Selon M. Anthony, ce genre d'installation serait des plus bénéfique pour le canton.

«Dans Russell et les environs, on compte environ 14 000 joueurs de soccer. Dans le cadre de nos recherches, nous avons aussi remarqué que les dômes sportifs sont utilisés de 6 h à 23 h en moyenne. Il y a un besoin pour un dôme ici», d'ajouter Doug Anthony.

Outre la campagne de financement, le Kin Club de Russell sera également responsable d'organiser des consultations publiques dès l'an prochain afin d'obtenir les propositions de la communauté concernant les installations et les équipements que pourrait contenir le dôme. Il est notamment question d'un terrain de soccer synthétique, un terrain de tennis ainsi qu'une piste de marche.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer