L'annonce des projets éoliens reportée à 2016

Deux projets de parcs éoliens dans la municipalité... (Hugo-Sébastien Aubert, Archives La Presse)

Agrandir

Deux projets de parcs éoliens dans la municipalité de La Nation figurent parmi les offres.

Hugo-Sébastien Aubert, Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Il faudra attendre l'an prochain avant de savoir si les projets de parcs éoliens dans la municipalité de La Nation iront de l'avant.

La Société indépendante d'exploitation du réseau d'électricité (SIERE) a annoncé récemment que l'évaluation des appels d'offres reçus dans le cadre du Programme d'approvisionnement de grands projets d'énergie renouvelable (AGER) sera complétée en mars 2016 et non en décembre cette année comme prévu.

«En se basant sur le grand volume d'offre obtenue en réponse au programme AGER et la complexité du processus d'évaluation, la date prévue pour l'achèvement de l'évaluation des propositions [...] a été prolongée à mars 2016», mentionne la Société.

Au total, la SIERE a obtenu 103 offres le 1er septembre, soit à la fin du processus d'appels d'offres.

Deux projets de parcs éoliens dans la municipalité de La Nation figurent parmi les offres. 

Il y a celle de St. Isidore Energy Centre Limited, partenaire de EDFEN, qui propose de fournir environ 150 mégawatts en érigeant environ une quarantaine d'éoliennes sur près de 14 000 acres dans le village de Saint-Isidore. Il y a également le projet du parc éolien Gauthier envisagé dans le village de Saint-Bernardin, qui propose environ 40 mégawatts générés par une quinzaine de turbines.

Vent d'optimisme pour Sauvons La Nation

Le mouvement d'opposition Sauvons La Nation, voit d'un bon oeil le report de l'attribution des projets.

Julie Leroux, porte-parole du mouvement, a souligné entre autres le grand nombre de projets proposés dans des communautés consentantes. 

«On parle de projets totalisant un peu plus de 700 mégawatts qui ont été déposés pour des communautés d'accueil qui en veulent de ces projets. Pour nous, ça veut dire qu'il y a suffisamment de projets dans des communautés où les gens en veulent. On espère toujours que la province va tenir parole et ne pas imposer des projets là où la communauté n'en veut pas», a souligné Mme Leroux.

Sauvons La Nation maintiendra ses efforts puisqu'une deuxième phase de propositions est également prévue pour 2016.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer