Hawkesbury espère ne pas augmenter ses taxes

La mairesse de Hawkesbury, Jeanne Charlebois, vise 0%... (Martin Brunette, LeDroit)

Agrandir

La mairesse de Hawkesbury, Jeanne Charlebois, vise 0% d'augmentation du taux de taxes.

Martin Brunette, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le conseil municipal de Hawkesbury n'a pas donné de directive à son administration, lundi, à l'ouverture des discussions sur le budget de 2016.

Encore cette année, la mairesse Jeanne Charlebois aimerait ne pas augmenter le taux de taxes des résidents, et ce, après leur avoir accordé une baisse d'environ 2% l'an dernier.

«Ça serait souhaitable avec ce qu'on nous a présenté aujourd'hui d'en rester à 0%. Il y a encore des discussions qui doivent être tenues et qui pourraient affecter le prochain budget», a affirmé Mme Charlebois.

La mairesse a d'ailleurs demandé aux membres du conseil de donner un mandat au trésorier dans la préparation du budget. De son côté, le conseiller Michel Thibodeau a préféré s'abstenir en attendant le document complet du budget.

«Je ne suis pas prêt à donner une directive tant que nous ne saurons pas ce que le reste de l'année nous amène. C'est assez difficile de donner une directive. Il ne faut pas oublier qu'on a plusieurs projets sur la table qui ne sont pas encore financés», a-t-il affirmé.

La première ébauche du budget présentée lundi prévoit des dépenses d'un peu plus de 20 millions $ en 2016. La municipalité obtiendrait 10,4 millions en revenu de taxes cette année, comparativement à 9,9 millions $ l'an dernier, en raison d'une hausse de l'évaluation foncière.

Des économies

Cette année encore, la Ville économisera au chapitre du service de police, avec une baisse prévue d'environ 253 300$.

«Ce qui nous aide dans notre budget également ce sont des dettes qui arrivent à échéance ce qui fait diminuer nos remboursements», a précisé le trésorier Philippe Timbers. Il évoque également l'impact des postes abolis au sein de l'administration.

La municipalité prévoit transférer 345 600$ au fonds des immobilisations afin de financer certains projets. Un montant d'environ 338 300$ sera aussi transféré aux réserves.

Quant aux dépenses en immobilisation, des projets totalisant 3,36 millions $ ont été proposés au conseil par les différents départements municipaux.

Le projet le plus coûteux, évalué à environ 600 000$, est la démolition de l'ancienne école Christ-Roy, située sur la rue Principale.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer