Nouvelle option en agriculture pour les élèves

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les élèves de l'École secondaire catholique d'Embrun ont désormais l'occasion d'acquérir des connaissances et des compétences en agriculture grâce à la nouvelle majeure haute spécialisation (MHS) en agriculture.

En présence de plusieurs dignitaires, le directeur de l'école, Patrice Racine, a procédé jeudi à l'inauguration officielle de ce nouveau programme, mis en place au début de l'année scolaire.

 «Ayant oeuvré sur plusieurs fermes, l'agriculture est un domaine qui me touche beaucoup», explique M. Racine, qui dit compter sur des enseignants «passionnés», comme Jean-Marc Leclerc, responsable du nouveau programme. «On va essayer de transmettre cette passion-là à nos élèves, dans l'espoir de développer une relève dans notre coin.»

 Le programme, d'une durée de deux ans, est offert aux élèves de 11e et 12e années. Il mène à l'obtention d'un diplôme d'études secondaires de l'Ontario avec le sceau MHS.

Expériences uniques

Actuellement, 16 élèves sont inscrits au programme. Ils auront la chance de vivre des expériences uniques en salle de classe, sur le marché, ainsi que dans la communauté agricole locale. Dans le cadre du programme, cette année, les élèves inscrits ont entre autres assisté au Concours international de labour, à Finch. Ils ont également visité des fermes locales et visiteront prochainement le nouvel Institut de formation et de recherche agroalimentaire de La Cité collégiale, à Alfred.

 «L'élève vient chercher ici une meilleure préparation, soit pour le marché du travail en agriculture ou pour des études collégiales ou universitaires dans ce domaine, a précisé Jean-Marc Leclerc.

Du même coup, le programme pourrait ouvrir la voie à la création d'une main-d'oeuvre locale pour assurer la relève».

On souhaite également que les élèves du programme attirent l'intérêt des employeurs de la région.

Précisions

Des précisions doivent être apportées à l'article «Mauvaise surprise de 100 000 $ pour Casselman», publié dans notre édition de jeudi. La municipalité de Casselman accordera le contrat de déneigement d'une durée de cinq ans à Gagné et Fils excavation. Pour 2015-2016, le coût du déneigement sera d'environ 187 000 $. Ce montant augmentera de 4% chaque année. La municipalité est parvenue à diminuer la somme demandée au départ, qui était d'environ 277 000 $, en abaissant notamment la quantité de neige couverte annuellement de 240 à 220 cm. De plus, la fréquence de l'enlèvement des bancs de neige sera diminuée. Tous les trottoirs continueront d'être entretenus. LeDroit

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer