Les citoyens de Casselman exigent un budget transparent

Une douzaine de citoyens ont participé, jeudi soir,... (Martin Brunette, LeDroit)

Agrandir

Une douzaine de citoyens ont participé, jeudi soir, à la première consultation publique portant sur le budget de Casselman.

Martin Brunette, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les citoyens de Casselman réclament de la transparence de la part de leur conseil municipal dans l'élaboration du budget 2016.

Une douzaine de citoyens ont participé, jeudi soir, à la première consultation publique portant sur le budget. «Monsieur le maire, élus, il faut trouver plus de façon d'engager le public, les citoyens dès le début d'un débat, d'un projet. [...] Le citoyen demande que vous, les élus, preniez des décisions pour le bien-être des citoyens [...]», a déclaré Denis Paquette dans une présentation devant le conseil.

Celui-ci a énuméré divers points, partagés par plusieurs citoyens, qui devraient être inclus dans le budget. Il a notamment exigé un engagement du conseil de minimiser la hausse du taux d'imposition au seuil psychologique de 2% soit l'augmentation moyenne du coût de la vie.

De son côté, Rémi Bourdon a suggéré, entre autres, une amélioration du site Internet ainsi que l'installation de lumières DEL à travers la municipalité afin de réduire les coûts d'électricité.

François Brisson a évoqué les coûts élevés de gestion du complexe J.R. Brisson. Chaque année, comme dans plusieurs municipalités, l'aréna de Casselman enregistre des déficits. Il a suggéré la possibilité de vendre l'établissement où de confier la gestion à des intérêts privés.

«Ça vous enlèverait une grosse épine dans le pied. La plupart des résidents de Casselman paient des taxes afin que les gens de l'extérieur profitent de l'aréna», a souligné M. Brisson.

Les élus ont également donné leur directive à l'administration dans la préparation du prochain budget. D'entrée de jeu, tous les conseillers ont exigé des investissements dans les routes et les trottoirs.

À cela, la conseillère Anik Charron a suggéré la possibilité d'offrir plus de services communautaires et récréatifs à la population ainsi qu'un service de compostage.

«Il faudrait également regarder le Document clé qui traite des besoins de la communauté et qu'on commence à mettre des initiatives qu'il contient en place», a-t-elle affirmé.

Selon l'échéancier présenté par le nouveau directeur général de Casselman, Daniel Gatien, le budget final serait adopté le 26 janvier 2016.

Pour l'instant, le maire de Casselman, Conrad Lamadeleine souhaiterait également maintenir le taux de taxe à 2% d'augmentation. L'an dernier, la hausse de taxe avait été de 2,9%.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer