Les éoliennes pourraient tourner malgré l'opposition

L'installation d'éoliennes s'était butée à l'opposition du mouvement... (Hugo-Sébastien Aubert, Archives La Presse)

Agrandir

L'installation d'éoliennes s'était butée à l'opposition du mouvement Sauvons La Nation.

Hugo-Sébastien Aubert, Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

N'en déplaise à ceux et celles qui s'opposent à l'installation d'éoliennes dans l'Est ontarien, la province de l'Ontario pourrait bel et bien donner le feu vert à deux projets controversés, a confirmé au Droit le ministre de l'Énergie, Bob Chiarelli.

«Ils pourraient être acceptés», a-t-il affirmé vendredi.

Au mois d'août dernier, le conseil municipal de la municipalité de La Nation avait retiré son appui à deux parcs éoliens totalisant près de 70 structures à hélices dans les villages de Saint-Isidore et de Saint-Bernardin. Cette volte-face avait été le résultat d'une mobilisation hors du commun par des centaines de citoyens, au beau milieu de l'été. Les opposants craignaient que les énormes infrastructures ne fassent entre autres diminuer la valeur de leurs maisons, ruinent leur santé, polluent le paysage et nuisent à l'activité agricole.

La pression populaire du mouvement d'opposition, Sauvons La Nation, avait donc fait reculer les politiciens qui avaient pourtant ouvert toutes grandes les portes de leur municipalité au promoteur EDF Énergies Nouvelles Canada Development, au printemps, séduits par la promesse de redevances et de revenus de taxes. La municipalité aurait empoché près de six millions de dollars sur 20 ans.

L'ultime décision revient à la province

Malgré cette victoire des citoyens de l'Est ontarien, M. Chiarelli a rappelé vendredi que l'ultime décision sur les projets d'éoliennes, comme celui proposé dans La Nation, reviendrait au gouvernement ontarien.

«La question du consentement municipal dépend si le projet a été attribué en vertu de l'ancien processus de sélection ou du nouveau. Règle générale, le nouveau processus requiert un appui de la municipalité pour que le projet aille de l'avant, a expliqué le ministre. Ces projets (à La Nation) font partie de l'ancien système de sélection. Nous n'avons pas besoin de l'approbation de la municipalité. Il y a un processus d'appel si jamais ils veulent choisir cette voie.»

Les projets de parcs éoliens seront annoncés par la province d'ici la fin de l'année.

«Il y en a plusieurs qui sont en chantier en ce moment dans l'ensemble de la province de l'Ontario. Certains ont reçu une approbation municipale, d'autres non», a signalé M. Chiarelli.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer