Finies les classes portatives à l'école Carrefour-Jeunesse

Le député de Glengarry-Prescott-Russell, Grant Crack, entouré de... (Martin Brunette, LeDroit)

Agrandir

Le député de Glengarry-Prescott-Russell, Grant Crack, entouré de plusieurs représentants du CEPEO et d'écoliers, vendredi.

Martin Brunette, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les «portatives», ces bâtiments accessoires qui font office de salles de classe, seront bientôt chose du passé à l'école élémentaire publique Carrefour-Jeunesse de Rockland. La province investira 3,7 millions $ pour permettre la rénovation et l'expansion de l'école.

Le député provincial de Glengarry-Prescott-Russell, Grant Crack, a été accueilli par des élèves déguisés pour l'Halloween, lorsqu'il a annoncé la bonne nouvelle vendredi.

«L'expansion de l'école était une priorité dans la région de Clarence-Rockland en raison de la croissance. L'investissement profitera donc non seulement aux élèves, mais également à la population grandissante de Rockland», a déclaré le député provincial.

L'investissement permettra l'ajout de huit nouvelles classes qui seront construites d'ici deux ans pour mieux accommoder les élèves de la maternelle à la 6e année.

Ces nouvelles installations étaient attendues depuis plusieurs années, alors que l'école, qui célèbre ses 25 ans cette année, avait atteint sa capacité maximale. D'ailleurs, l'augmentation de l'effectif écolier avait dû être compensée par l'installation de quatre «portatives».

«Quand on est rendu à installer des portatives à l'extérieur, c'est signe qu'on a besoin d'un nouvel espace. C'est ce que le ministère de l'Éducation de l'Ontario a constaté ici», a affirmé Lucille Collard, conseillère scolaire au Conseil des écoles publiques de l'est de l'Ontario (CEPEO).

Actuellement, l'école accueille environ 350 élèves, ce qui représente une capacité comblée à 102%. La nouvelle construction permettra à l'établissement de recevoir environ 180 élèves de plus.

Une école secondaire publique?

La Cité de Clarence-Rockland est également dans la mire du CEPEO pour l'établissement d'une nouvelle école secondaire publique.

Une entente de principe est déjà conclue depuis 2013 avec la municipalité pour la construction de l'édifice qui serait possiblement situé sur la route 17, près de l'Académie canadienne et internationale de hockey.

«C'est notre rêve et ça fait partie des priorités du conseil scolaire. Dans les années qui viennent, on espère que ça va se réaliser. On sait qu'il y a une demande pour une école secondaire publique à Clarence-Rockland. Actuellement, les élèves doivent se déplacer à l'école secondaire publique Gisèle-Lalonde d'Orléans», a affirmé Lucille Collard.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer