CUPR: une hausse de taxes de 2% sur la table

Le directeur général des Comtés unis de Prescott... (Archives, LeDroit)

Agrandir

Le directeur général des Comtés unis de Prescott et Russell, Stéphane Parisien.

Archives, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Après avoir bénéficié d'un gel et même d'une baisse du taux d'imposition au cours des dernières années, les contribuables des Comtés unis de Prescott et Russell (CUPR) pourraient voir leur compte de taxe régionale grimper de 2%.

C'est le scénario sur lequel planchent les élus de Prescott et Russell, qui épluchent présentement une première ébauche du budget, dans l'espoir de l'adopter d'ici la fin novembre. Si la hausse se concrétise, les CUPR prélèveront près de 700 000$ de plus aux huit municipalités. Pour une résidence, le taux passerait donc de 414$ à 422$ par tranche de 100 000$ d'évaluation.

Il s'agit toutefois d'un budget préliminaire, souligne le directeur général des CUPR, Stéphane Parisien. En réalité, le taux d'imposition final ne sera adopté qu'à la fin avril, dès que la réglementation provinciale sera connue.

«Ça pourrait aller dans les deux sens. Si le taux augmente en raison de la province, on peut le laisser tel quel où utiliser nos réserves pour obtenir le montant exigé par les membres du conseil», explique M. Parisien.

À la fin de 2015, le total des réserves et fonds de réserve des CUPR s'élèvera à environ 20 millions $. En raison de l'utilisation de ces réserves dans le budget de 2016, il est prévu que ce montant fonde à près de 14,6 millions.

«Depuis le début de l'actuel mandat du conseil, on a utilisé près de 12 millions $, entre autres pour régulariser le taux d'imposition, pour le garder à un taux le plus faible possible», affirme M. Parisien.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer