Bines et plaisir à Plantagenet

Le festival accueillera encore cette année le traditionnel... (Ernesto Andrade, Flickr)

Agrandir

Le festival accueillera encore cette année le traditionnel concours de bines.

Ernesto Andrade, Flickr

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Misant cette année sur sa fameuse «cabane à pets», en plus du retour des compétitions d'hommes forts et des performances sur scène, le cinquième Festival de la bine de Plantagenet a réuni tous les ingrédients pour offrir toute une «chaudronnée» aux festivaliers.

Le festival s'ouvrait vendredi soir en humour avec Patrick Groulx, qui a attiré des centaines de spectateurs sous le chapiteau.

La fête se poursuit tout le week-end, alors que les bines seront mises en vedette et offertes à volonté.

Festivaliers, ne soyez pas surpris ni dégoûtés par les sons bizarres provenant de cette cabane en bois sur le site. Il s'agit de la fameuse «cabane à pets» qui est en fait un mini-musée présentant l'histoire de la Binerie de Plantagenet. Chaque élément, chaque planche qui forment cette cabane a son histoire.

La force au rendez-vous

Pour la journée d'aujourd'hui, pas moins de 1500 personnes sont attendues pour les compétitions d'hommes forts qui sont organisées par le puissant Jean-François Caron. Ce dernier vient tout juste de remporter le titre d'«homme le plus fort du Canada», pour une cinquième fois dans sa carrière, lors du Championnat canadien d'hommes forts, qui s'est tenu du 10 au 13 septembre à Dubreuilville.

«Nous sommes vraiment chanceux de l'accueillir à Plantagenet. Il sera également accompagné de huit compétiteurs semi-professionnels, dont six ont aussi participé au Championnat d'hommes forts», a souligné Alain Lapensée, copropriétaire de La Binerie de Plantagenet et organisateur du festival.

Huit autres compétiteurs s'affronteront dans la catégorie des hommes forts amateurs.

Aujourd'hui, il y aura également des démonstrations culinaires, ainsi qu'un spectacle du chanteur Yvon Cayen, qui proposera des chansons populaires et de la danse en ligne. La soirée sera agrémentée par la musique du chanteur country Damian Maze, suivi du Steve Richard Band.

Le festival accueillera encore cette année le traditionnel concours de bine, «Les bines de ma grand-mère sont les meilleures», qui aura lieu dimanche. Le concours réunira 16 cuisiniers amateurs et professionnels qui livreront une lutte pour le titre de Meilleur chaudron de l'Est ontarien.

Compétition de bûcherons

Cette journée fera également place à la compétition de bûcherons et de tir au poignet. «Ce concours vise à ramener les gens à l'époque où il y avait la drave à Plantagenet, au début des années 1900. On sait bien qu'à cette époque, les hommes forts mangeaient leurs bines», a raconté M. Lapensée.

Le spectacle de La Ferme à Jojo, ainsi qu'une prestation de la Chorale de l'amitié de l'Orignal, sous la direction musicale de Manon Séguin, s'ajouteront également au menu.

Alain Lapensée espère que l'ingrédient météo sera également de la partie pour cette cinquième édition. «Dans les quatre dernières années, on n'a pas été chanceux, on a toujours eu un peu de pluie. On se croise les doigts.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer