Les CUPR se préparent aux changements climatiques

Après une ultime semaine de discussions sur le... (Archives AP)

Agrandir

Après une ultime semaine de discussions sur le climat à Bonn, une autre conférence se tiendra à Paris dès le 30 novembre.

Archives AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les Comtés unis de Prescott et Russell (CUPR) se pencheront sur les impacts potentiels des changements climatiques sur les infrastructures dans les milieux ruraux.

Selon la chef d'équipe des ressources en eau à la Conservation de la Nation Sud (CNS), Sandra Mancini, il en coûterait environ 240 000$, sur trois ans, pour mener à bien cette étude.

Un montant de 150 000$ proviendrait du Programme de nouvelles orientations de recherche du ministère ontarien de l'Agriculture, de l'Alimentation et des Affaires rurales. Les CUPR auraient à débourser une somme totale de 90 000$ étalés sur trois ans, un montant qui pourrait toutefois provenir du Comité des ressources en eau de l'est de l'Ontario, auquel les CUPR versent 50 000$ annuellement.

«À la fin du processus, lorsque les CUPR auront les données sur les infrastructures, nous envisageons de transmettre les connaissances afin qu'on puisse faire le même travail pour les municipalités. Ces données seront un outil essentiel pour les services d'aménagement de la région de même que la planification d'urgence», a précisé Mme Mancini.

Les données seront également utiles aux ingénieurs dans l'élaboration de leur plan.

«Quand les ingénieurs conçoivent un ponceau ou un pont, ils le font avec les données qui sont disponibles. Ce qu'on fournirait, ce sont toutes les données pour le futur incluant les effets des changements climatiques», a ajouté Mme Mancini.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer