Des propos surprenants du maire Conrad Lamadeleine

Le maire de Casselman, Conrad Lamadeleine... (Archives, LeDroit)

Agrandir

Le maire de Casselman, Conrad Lamadeleine

Archives, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le maire de Casselman, Conrad Lamadeleine, a de nouveau suscité la controverse, mercredi, après avoir tenu des propos au sujet des Asiatiques lors de la séance du conseil des Comtés unis de Prescott et Russell (CUPR).

L'indemnité quotidienne accordée aux résidents subventionnés des centres d'accueil privés, était au coeur des discussions.

«Il y a des Asiatiques qui se promènent dans les comtés pour acheter des résidences. Je comprends parce qu'il y en a qui ont des problèmes administratifs. Le problème qu'il y a c'est que lorsque les Asiatiques achètent les résidences, ça ne veut pas dire que la qualité des services est la même par après. Vous en avez un exemple assez frappant de ça à Casselman. Je veux juste vous mettre en garde contre ça», a lancé M. Lamadeleine lors de la réunion.

Le maire de Clarence-Rockland, Guy Desjardins, a par la suite répondu à l'intervention du maire de Casselman soulignant que des Asiatiques étaient appréciés en entreprise.

«Je dois dire au contraire que j'ai quelqu'un, un Asiatique, qui a acheté, à Saint-Pascal, une résidence pour personnes qui ont des besoins spéciaux et tout va bien. On ne peut pas mettre les Asiatiques dans le même bateau», a affirmé M. Desjardins.

Le directeur général des CUPR, Stéphane Parisien, a vite mis un terme à la discussion alors qu'un malaise évident s'installait.

«Monsieur le président, moi je vous recommande qu'on ne parle pas de ça», a affirmé M. Parisien.

«Je suis bien d'accord avec ça. On termine cette discussion», a affirmé Robert Kirby, préfet des CUPR et maire du canton de Hawkesbury Est.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer