Marche pour les femmes à Bourget

Solidaires contre la violence

Le maire de Clarence Rockland, Guy Desjardins (à... (Martin Brunette, LeDroit)

Agrandir

Le maire de Clarence Rockland, Guy Desjardins (à droite) est accompagné de représentants d'organismes qui collaborent à la tenue de la Marche des femmes de Prescott-Russell.

Martin Brunette, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Parce qu'aucune femme ne devrait craindre de se promener seule la nuit, le Centre Novas-CALACS francophone de Prescott-Russell invite la communauté à chausser leurs espadrilles, le mercredi 16 septembre, pour participer à la 8e édition de la Marche des femmes: La rue, la nuit, femmes sans peur.

Cette activité de sensibilisation de la violence faite aux femmes se transporte cette année dans la communauté de Clarence-Rockland.

«Cet événement de sensibilisation communautaire se veut solidaire à la cause de la violence faite aux femmes, plus particulièrement aux agressions à caractère sexuel dont les femmes et les jeunes femmes sont majoritairement victimes. Publiquement, nous dénonçons et ensemble nous bâtissons», a affirmé Anne Jutras, directrice du Centre Novas-CALACS.

Le maire de Clarence-Rockland, Guy Desjardins, lui-même père d'une fille, était présent pour l'occasion. «Dans nos milieux ruraux, nous tenons souvent pour acquis la sécurité. C'est pourquoi j'invite tous les citoyens de Clarence-Rockland à participer à cette marche pour que ma fille et toutes les filles, nos filles, n'aient pas à questionner cette sécurité», a indiqué M. Desjardins.

Bien qu'il s'agisse d'une marche de sensibilisation destinée aux filles et aux femmes, les hommes seront également les bienvenus. «On invite tout le monde. On espère atteindre les 150 participants et participantes cette année», a ajouté Mme Jutras.

Environ une femme sur trois sera victime d'acte de violence, selon les données de Statistique Canada. À peine 10% des femmes vont dénoncer le crime. Le taux de 33 actes d'agression à caractère sexuel par 1000 femmes n'a pas régressé depuis le début des années 1990.

«Oui, on évolue comme société au niveau des besoins des femmes et des services pour les aider, mais on a encore beaucoup de chemin à faire. Il faut travailler sur les priorités des services pour les femmes francophones», a souligné Anne Jutras.

Les gens intéressés à participer à la marche devront se rendre au Centre communautaire de Bourget (19, rue Lavigne) vers 18h30 pour s'inscrire. La marche débutera à 19h pour se terminer vers 20h. Les gens auront le choix d'un trajet d'un ou deux kilomètres. Des navettes seront disponibles pour les personnes qui ne peuvent se déplacer. De plus amples renseignements peuvent être obtenus auprès du Centre Nova-CALACS en composant le 1-866-992-7722.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer