Éoliennes: La Nation sera entendue dit le député Crack

Le député Grant Crack dit respecter la décision... (Martin Brunette, LeDroit)

Agrandir

Le député Grant Crack dit respecter la décision de La Nation.

Martin Brunette, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La décision de la municipalité de La Nation, dans l'Est ontarien de retirer son appui aux projets d'éoliennes sur son territoire n'est pas tombée dans l'oreille d'un sourd, laisse entendre le député provincial de Glengarry-Prescott-Russell, Grant Crack.

« J'apprécie et je respecte la décision de la municipalité de La Nation. Elle se doit de répondre aux demandes des résidents. La décision, elle, sera très importante dans le processus décisionnel de l'attribution des contrats d'énergie verte par la province », a affirmé M. Crack.

Avant de voter majoritairement contre l'installation d'éoliennes sur leur territoire, les élus de La Nation, estimant qu'ils n'avaient pas un mot à dire dans les projets d'énergie verte, ne s'étaient pas opposés aux deux projets envisagés à Saint-Isidore et à Saint-Bernardin.

« Par le passé, l'Association des municipalités de l'Ontario ne voulait pas être impliquée dans le choix des emplacements des projets de panneaux solaires et des éoliennes. Avec le temps, les municipalités ont décidé qu'elles voulaient avoir leur mot à dire », a précisé Grant Crack.

La province avait ainsi décidé d'inclure dans le système de classement dans la sélection des projets d'énergie verte un volet appui communautaire.

Celui-ci sera considéré par la Société indépendante d'exploitation du réseau d'électricité (SIERE), responsable de l'attribution des contrats aux soumissionnaires.

« Maintenant, un projet à l'étude pour une municipalité qui se dit non consentante a beaucoup moins de chance d'être sélectionné. Ici, la municipalité (La Nation) a pris sa décision et il reste à voir comment les choses évolueront », avance M. Crack.

Les promoteurs ont jusqu'au 1er septembre pour soumettre leur projet d'éoliennes. La SIERE a lancé des appels d'offres le 10 mars dernier pour un approvisionnement en énergie verte totalisant 500 mégawatts, dont 300 seraient générés par des éoliennes.

La province aura également le dernier mot dans l'attribution des contrats.

« Les études menées dans notre région démontrent qu'on est dans une bonne position d'offre pour l'énergie éolienne, que ce soit dans Prescott-Russell ou plus à l'Ouest vers Renfrew. Malgré l'opposition de La Nation, le processus pour créer de nouvelles sources d'énergie verte en Ontario doit aller de l'avant », maintient le député Crack.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer