Une collectivité encore divisée

«Un manque de transparence? Ils peuvent le dire,... (Archives, LeDroit)

Agrandir

«Un manque de transparence? Ils peuvent le dire, mais la plupart du temps, la salle du conseil est vide ici.» - François St-Amour.

Archives, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

On pourrait croire que l'harmonie est revenue à La Nation après la décision du conseil municipal de retirer son appui au développement d'un parc éolien à Saint-Isidore. Or, le mouvement de contestation aura laissé des plaies qui devront être pansées dans la communauté.

La conseillère Marie-Noëlle Lanthier a sermonné les citoyens avant le vote, hier soir. «J'espère que le déchirement va arrêter», a-t-elle lancé à la foule.

Mme Lanthier a pris la décision de se ranger avec la majorité dans le dossier du parc éolien de Saint-Isidore, même si elle «ne partage pas [le] niveau d'inquiétude» des opposants. «C'est une chose de brasser les politiciens, mais on ne veut pas que nos employés soient exposés à du harcèlement et de l'intimidation. [...] C'est des gens qui vont au restaurant, qui vont faire leur épicerie», a dénoncé l'élue durant la réunion du conseil.

Des employés municipaux auraient été intimidés pour avoir refusé de se prononcer, une situation qui a échappé à la porte-parole du mouvement Sauvons La Nation, Julie Leroux. «L'intimidation, je ne suis pas au courant honnêtement.»

Le maire François St-Amour s'est dit de son côté irrité que des manifestants se soient rendus devant chez lui la semaine dernière. «C'était la première fois, je n'ai pas aimé ça. Laissez ma maison toute seule. Mais je ne suis pas un gars qui garde des rancunes.»

Les opposants ont également dénoncé à plusieurs reprises le manque de transparence de l'entreprise et de la municipalité dans le processus initial qui a mené à la signature d'une entente et d'une résolution du conseil en appui au projet. M. St-Amour rejette complètement ces accusations.

«Ç'a été fait comme toute autre décision. Un manque de transparence? Ils peuvent le dire, mais la plupart du temps, la salle du conseil est vide ici», rétorque le maire.

jpaquette@ledroit.com

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer