Futur précaire pour une garderie francophone de Limoges

La garderie Les p'tits coeurs de Limoges pourrait... (Courtoisie)

Agrandir

La garderie Les p'tits coeurs de Limoges pourrait fermer ses portes en mars prochain, au grand dam de la direction et des parents.

Courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les parents d'une quarantaine d'enfants devront trouver un nouveau service de garde à la suite d'une décision du conseil municipal de La Nation. Les élus ont décidé de ne pas renouveler le bail de la garderie Les p'tits coeurs, installée dans le pavillon Limoges.

Les dirigeants de la garderie, qui emploie une dizaine de personnes, ont appris par courrier à la mi-juillet que le bail expirera le 31 mars prochain. Pour expliquer le non-renouvellement du contrat, la municipalité affirme entre autres que la gestion de l'endroit entraînera un déficit de 33000$ cette année.

La directrice de la garderie, Camille Lalonde, s'est dite surprise par cette lettre. «Il n'y a pas eu de discussions ou d'entente avec la municipalité pour trouver un autre local. De notre côté, nous avons certainement l'intention d'avoir des réponses», souligne Mme Lalonde, déplorant au passage le manque de transparence dans le dossier.

La municipalité souhaite offrir l'espace occupé par la garderie à d'autres organisations communautaires, comme le club d'âge d'or de Limoges, qui est actuellement logé au sous-sol de l'église Saint-Viateur.

«Je sais que ça va créer de la frustration, mais il y a d'autres besoins dans le village de Limoges. On est prêt à écouter les gens de la garderie. On regarde toutes les options qui s'offrent», a affirmé le maire de La Nation, François St-Amour. Il n'exclut pas l'idée de voir la garderie se porter acquéreur de l'édifice du 45, rue des Bénévoles. Il croit que l'endroit est idéal pour les enfants en raison de la présence d'un parc et de jeux d'eau à proximité.

«Qu'elle (la garderie) l'achète ou qu'on établisse une entente quelconque. Chose certaine, la municipalité a besoin des espaces communautaires pour les gens de Limoges», dit-il.

Des parents déçus

Tout comme plusieurs parents, Stéphanie Savage s'est dite dépassée par la décision du conseil municipal.

«Le club d'âge d'or mérite certainement sa place dans notre communauté, mais ça ne devrait pas se faire au détriment de plusieurs familles qui utilisent la garderie. Est-ce qu'on peut retirer à cette quarantaine de familles un service qui est déjà en manque dans notre communauté?» déplore la mère de deux enfants.

Ce n'est pas la première fois que la garderie Les p'tits coeurs, un organisme francophone à but non lucratif qui célèbre 30 années d'existence, doit se mettre à la recherche d'un nouveau toit.

En 2012, le service de garde avait également été contraint de quitter le local qu'il occupait alors dans une école à Embrun.

«Idéalement, on aimerait demeurer dans le pavillon. Si la seule option est le déménagement de la garderie, ce n'est certainement pas en six mois qu'on va y arriver», a déclaré la présidente du conseil d'administration de la garderie, Annie Stewart.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer