Début des travaux à Rockland

La Ville espère que les travaux seront terminés... (Martin Brunette, LeDroit)

Agrandir

La Ville espère que les travaux seront terminés avant le 14 août.

Martin Brunette, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les cônes orange qui occupent une partie de la rue Laurier, à Rockland, feront bientôt place à l'imposante machinerie lourde. Dès lundi, les automobilistes devront emprunter des détours alors que s'entameront les travaux de réparation de la conduite d'égout brisée depuis le 4 avril.

Lors d'une session d'informations, tenue hier, les résidents et propriétaires de commerce de la rue Laurier ont eu l'occasion de connaître les détails des travaux d'urgence, évalués à 780000$. De cette somme, environ 545000$ iront pour l'installation de la nouvelle conduite. Un montant supplémentaire de 100000$ a été inclus pour parer aux imprévus et une somme d'environ 135000$ a été prévue en vue d'une étude pour des travaux futurs non urgents.

Pour l'instant, la date du 14 août est toujours maintenue pour la fin des travaux.

«C'est la date qui a été demandée. Toutefois, quand il en vient à des travaux de construction, il est difficile d'établir une date fixe. On fait tout en notre possible pour respecter cette date-là en prévoyant les risques. Il peut évidemment y avoir des imprévus qu'on ne peut contrôler, comme la température», a indiqué Julien Lenhart, gestionnaire du projet à la Cité de Clarence-Rockland.

Pour la durée des travaux, une portion de la rue Laurier, soit de la rue St-Jean vers la rue St-Joseph, sera fermée à la circulation. Seule la circulation locale sera autorisée et le stationnement y sera interdit.

Conséquences pour les commerçants

Les travaux sur la rue Laurier ne sont pas sans leurs effets sur les commerces notamment situés dans le périmètre de la conduite.

De son côté, l'entreprise saisonnière, Mari Jo Dairy Bar ressent certes les contrecoups depuis l'arrivée des cônes orange. La propriétaire de la crémerie, Julie Deschatelet, craint maintenant une baisse encore plus importante d'achalandage.

«Je me retrouve en quelque sorte barricadé des deux côtés. Seulement depuis l'installation des cônes, l'achalandage des clients a diminué de moitié par rapport à l'an dernier. Je ne sais pas ce que le reste de la saison va amener», a affirmé Mme Deschatelet.

Stationnement

Puisque le stationnement ne sera pas permis sur les lieux de la construction, un citoyen a proposé l'aménagement d'un stationnement sur la rue Giroux afin de faciliter l'accès aux résidents ainsi qu'aux visiteurs.

«Il y a amplement d'espace pour du stationnement sur la rue Giroux. Si on veut aider les commerçants, il faudrait y aménager un stationnement non seulement durant les travaux, mais à longueur d'année parce qu'il n'y a pas beaucoup d'espace sur la rue Laurier», a lancé le citoyen Maurice Gendron aux conseillers municipaux présents lors de la session.

«Ce n'est pas tombé dans l'oreille d'un sourd. C'est une idée qu'on va regarder», a affirmé, pour sa part, le conseiller Carl Grimard.

Mbrunette@ledroit.com

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer